Vidéo. Oujda: le Centre de formation dans les métiers de l’automobile, un tremplin pour l’insertion des jeunes

Le CFMA a une capacité d’accueil de 450 stagiaires chaque année, et dispense deux types de formation, en plus d'un baccalauréat professionnel. 
Le CFMA a une capacité d’accueil de 450 stagiaires chaque année, et dispense deux types de formation, en plus d'un baccalauréat professionnel.  . Mohammed Chellay / Le360 (photomontage)
Le 22/11/2021 à 09h36

VidéoCe centre de compétences dispense une formation de haut niveau dans différentes filières de l’industrie automobile. Avec ses infrastructures et ses équipements de pointe, il permet aux jeunes de la région de l’Oriental de s’insérer rapidement dans le marché du travail, dans un secteur en pleine croissance.

Inauguré en octobre 2019, à l’initiative de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en partenariat avec le conseil régional de l’Oriental, le Centre de formation dans les métiers de l’automobile (CFMA) de la ville d’Oujda est un centre de compétences de dernière génération, qui dispense une formation de haut niveau dans les différentes filières de la chaîne industrielle automobile.

Le CFMA d’Oujda permet aujourd’hui, avec les centres similaires lancés dans les villes de Casablanca, Témara, et Kénitra, de remplir l’offre de formation pour les besoins de l’industrie automobile, un secteur en plein essor au Maroc, et où la demande en main d’œuvre qualifiée est importante.

«Le CFMA a une capacité d’accueil de 450 stagiaires chaque année, et dispense deux types de formation, en plus d'un baccalauréat professionnel», indique Mohamed Sghir Kahwaji, directeur du Centre, dans une déclaration pour Le360.

Parmi les filières enseignées, on retrouve le câblage, l’usinage à commande numérique, le design industriel, le contrôle qualité, ou encore la peinture. L’apprentissage se fait dans des ateliers équipés avec du matériel de pointe, comme a pu le constater Le360, lors d’une séance de travaux pratiques.

Samir Benayada, coordinateur régional de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité dans l'Oriental, souligne que le CFMA d’Oujda est «l’un des plus importants centres de formation à l’échelle nationale, et a mobilisé un investissement de 21 millions de dirhams».

Il précise que la Fondation Mohammed V a œuvré au renforcement des infrastructures des centres de formation professionnelle de la région de l’Orientale, à travers huit projets d'un coût total de 88,5 millions de dirhams, qui concernent, outre les métiers de l'automobile, ceux du bâtiment et des travaux publics, la maîtrise d'ouvrage, la gestion des entreprises et l’agriculture.

«Ces réalisations s’inscrivent dans le cadre des hautes orientations royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui visent à investir dans le capital humain, et dans les jeunes en particulier, pour faciliter leur insertion dans le monde professionnel, et les doter de compétences adaptées aux besoins du marché de l’emploi», explique Samir Benayada. 

Les stagiaires du CFMA interrogés par Le360 ont exprimé leur joie de se retrouver dans un tel centre de formation dans la région de l’Oriental, qu’ils considèrent comme un tremplin pour leur insertion dans le monde du travail. «Le marché de l’industrie automobile est en plein essor. Les stagiaires de la précédente promotion ont déjà trouvé du travail dans le secteur, que ce soit dans l’Oriental ou ailleurs au Maroc», témoigne Yassine Aarab, stagiaire au CFMA d’Oujda.

«Nous sommes très chanceux d’avoir un tel centre de formation dans la région qui va nous permettre de nos réaliser nos rêves», fait savoir Chaimaa Snoussi, qui suit elle aussi une formation au sein du CFMA d’Oujda.

Par Mohammed Chellay
Le 22/11/2021 à 09h36