Lycéenne agressée à Khouribga: liberté provisoire pour le professeur

La lycéenne s'est rendu au tribunal attendant son enseignant avec des fleurs blanches, symbole de paix
La lycéenne s'est rendu au tribunal attendant son enseignant avec des fleurs blanches, symbole de paix . DR

La lycéenne agressée par son enseignant de mathématique à Khouribga l'attendait devant le tribunal ce matin du jeudi 24 mai. La jeune fille a retiré sa plainte et une réconciliation est en cours. Les détails.

Le 24/05/2018 à 13h46

Une séance de réconciliation entre la lycéenne de Khouribga et son professeur a eu lieu hier mercredi 23 mai. Un groupe d’enseignants a été à l’origine de la réconciliation en se rendant au domicile de la lycéenne.

© Copyright : DR

Cette dernière a accepté de retirer sa plainte contre son professeur qui l’a frappée et insultée en plein cours. La vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux, indignant plus d’un internaute. Après l’arrestation et la suspension de l’enseignant âgé de 59 ans, c’était au tour des enseignants de réagir, en demandant sa libération et sous-entendant un comportement turbulent et indécent de la lycéenne.

La jeune fille a déclaré qu’elle était moralement très fatiguée et malheureuse de l'ampleur qu’avait prise toute cette affaire. Ce matin, la lycéenne attendait son professeur devant le tribunal de première instance de Khouribga où s'est tenue la première audience du procès. Du fait de l'abandon des charges contre lui, l'enseignant a bénéficié de la liberté provisoire en attendant l'issue du procès.

Contactés par le360, Mustapha Moujane, le père de la lycéenne, ainsi que Rabiaa Serhani, l'épouse de l'enseignant, sont restés injoignables.EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Par Qods Chabaa
Le 24/05/2018 à 13h46