L’exploit des Lions de l’Atlas booste le tourisme

Place Jamaâ El Fna à Marrakech. 
Place Jamaâ El Fna à Marrakech.  . DR

Revue de presseKiosque360. L’exploit de la sélection nationale au Mondial du Qatar 2022 a servi le royaume et promu son image à tous les niveaux. Le secteur touristique a ainsi connu un engouement planétaire sans précédent, rapporte le quotidien Assabah, dont est tirée cette revue de presse.

Le 16/12/2022 à 19h37

Les retombées extra-sportives de l’exploit inédit des Lions de l’Atlas au Mondial du Qatar 2022 s’enchaînent. En effet, de match en match, la destination Maroc a enregistré sur les réseaux sociaux un engouement planétaire sans précédent. «13 millions de mentions «Maroc» ont été enregistrées sur les réseaux sociaux et plus de 130 millions d’interactions autour du contenu Maroc ont été comptabilisés», alors qu’une moyenne normale sur l’année se situe autour de 500.000 mentions, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 17 et 18 décembre, sur la base d’un communiqué du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire.

Et de préciser que «le suivi des tendances effectué par les équipes du ministère de tutelle depuis le démarrage de la Coupe du Monde 2022 a montré un intérêt sans précédent pour le Maroc, notamment dans les rangs des célébrités, stars et leaders d’opinion qui ont représenté 40% des internautes ayant positivement parlé du Royaume sur la Toile».

La même source a ajouté que cet intérêt a également touché des médias internationaux influents qui ont réalisé des couvertures importantes et impactantes sur le Maroc. Ce qui ouvre la voie à de nouveaux marchés potentiels dans le secteur touristique. Ces données, rendues publiques par le ministère, ont suscité des interrogations sur la manière dont auraient procédé les équipes du département pour les compiler.

Quoi qu’il en soit, souligne enfin le quotidien, la prouesse des Lions de l’Atlas a servi l’image du Maroc par une belle exposition planétaire. Ce qui va se répercuter positivement sur le secteur du tourisme, au-delà du marché européen, jusque-là principal émetteur de touristes pour le Maroc.

Par Mohamed Younsi
Le 16/12/2022 à 19h37