La flambée des prix des fruits et des légumes préoccupe les Casablancais

La hausse des prix des fruits et des légumes inquiète les consommateurs.
La hausse des prix des fruits et des légumes inquiète les consommateurs. . Khalil Essalak / Le360 (capture image vidéo)

A Casablanca, le budget des ménages dédié à l'achat des fruits et des légumes est plombé par l’inflation des prix observée ces dernières semaines. Ces hausses vertigineuses inquiètent les consommateurs, notamment à l’approche du mois de ramadan. Reportage.

Le 08/03/2022 à 17h14

Les prix des produits alimentaires, notamment les fruits et légumes, ne cessent de grimper comme le confirment plusieurs vendeurs et clients, dans des déclarations recueillies par Le360, au marché casablancais de Benjdia.

«Cela fait une semaine que les prix des légumes ont connu une hausse vertigineuse. Les pommes de terre sont vendues à 5 dirhams le kilo, les aubergines sont de 5 à 8 dirhams le kilo, les carottes à 6 dirhams et les tomates à 10 dirhams. Ces prix ne laissent pas nos clients indifférents. Ils nous adressent, presque tout le temps, des remarques ainsi que des critiques à propos de la cherté des prix proposés», indique un vendeur au marché casablancais de Benjdia.

Un autre vendeur confirme lui aussi que les prix des légumes sont en forte hausse. «Les oignons sont à 7 dirhams le kilo, les artichauts à 10 dirhams, les tomates à 10-12 dirhams, les fèves à 7 dirhams, le fenouil à 6 dirhams, le chou-fleur entre 6 et 7 dirhams et les poivrons jusqu’à 12 dirhams», détaille-t-il.

Ces prix, qui ont connu une augmentation considérable ces derniers jours, en raison de plusieurs facteurs, notamment le recul des précipitations, la hausse des prix de l’énergie et la flambée des prix du fret et du transport de marchandises, suscitent le mécontentement des clients. «C’est une énorme hausse pour les personnes qui ne disposent pas de beaucoup de moyens», se sont plaints des citoyens interrogés par Le360. 

Par Hafida Ouajmane et Khalil Essalak
Le 08/03/2022 à 17h14