Invocation de Dieu dans l'ensemble des mosquées du Royaume pour la demande de la pluie, ce vendredi

Mosquée Hassan II, Casablanca. Cet édifice religieux peut accueillir jusqu'à 25.000 fidèles dans ses salles de prières (80.000 fidèles sur son esplanade). 

Mosquée Hassan II, Casablanca. Cet édifice religieux peut accueillir jusqu'à 25.000 fidèles dans ses salles de prières (80.000 fidèles sur son esplanade).  . DR

Sur ordre du roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, l’invocation de Dieu pour la demande de la pluie a été effectuée après la prière du vendredi dans l’ensemble des mosquées du Royaume, perpétuant ainsi la tradition du Prophète Sidna Mohammed, paix et salut soient sur Lui, à chaque fois que la pluie se fait rare et que les gens en ont besoin.

Le 04/03/2022 à 14h52

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques avait indiqué, mercredi, que cette invocation allait se faire à travers un prêche unifié soulignant la signification de cette sunna bénie et l’imploration du Très-Haut dite par les fidèles en pareille circonstance, tout en élevant les prières rogatoires habituelles après la prière du vendredi.

Ce prêche unifié a en effet mis l’accent sur la signification profonde de cette tradition bénie que les Marocains ont constamment perpétuée pour demander la clémence infinie de Dieu et Sa générosité bienveillante.

Le prêche a souligné que le recours au Créateur et la demande instante de Ses grâces font partie de la foi des fidèles vertueux qui croient en la mansuétude incommensurable d’Allah, conformément à la tradition du Prophète Sidna Mohammed.

Face à la parcimonie des pluies, poursuit le prêche, les fidèles se dirigent une nouvelle fois vers leur Créateur pour demander instamment Sa clémence et Sa grâce immensurable, Dieu étant sensible aux supplications insistantes de Ses créatures.

La demande du pardon d’Allah et le retour résigné à Sa clémence sont des actes qui supposent un attachement sans failles et une soumission absolue à Sa grandeur, et chaque fois que l’adversité s'accroît le Seigneur répand Ses grâces, conformément au verset coranique: «Demandez pardon à votre Seigneur; ensuite, revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu'à un terme fixé».

Le prêche précise, citant un hadith du Prophète Sidna Mohammed, que le Très-haut ne saurait renvoyer bredouille un fidèle qui insiste dans ses supplications et ses prières, Dieu étant capable de transformer les difficultés en facilités et de répandre Ses pluies bienfaitrices sur Ses créatures.

Dans un climat de recueillement profond et de supplications sincères, les fidèles ont donc élevé l’invocation habituelle des prières rogatoires pour demander la pluie et implorer le Tout-puissant à répandre Sa clémence.

Les fidèles ont élevé des prières au Très-haut d’accorder gloire et grandeur à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et de combler le Souverain en la personne de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid et de tous les membres de l’illustre Famille Royale.

Les fidèles ont également élevé des prières pour le repos de l’âme de feu Sa Majesté Hassan II et feu Sa Majesté Mohammed V et d’avoir les regrettés Souverains en Sa sainte miséricorde.

Le 04/03/2022 à 14h52