Covid-19 au Maroc: 35 nouvelles contaminations en 24 heures, aucun décès et 775 cas actifs

Un agent de santé prend la température d'un patient à l'hôpital militaire d'instruction Mohammed V de Rabat.

Un agent de santé prend la température d'un patient à l'hôpital militaire d'instruction Mohammed V de Rabat. . AFP

Aucun décès, 35 nouveaux cas de contamination et 71 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, les 20 et 21 novembre 2022. Les cas encore actifs s'élèvent à 775, alors que plus de 6,8 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Le 21/11/2022 à 15h04

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://covid.le360.ma.

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le dernier bilan arrêté fait état de 12 cas de contamination, alors qu'aucun décès n'a été déploré. Le pays totalise 271.023 cas de contamination, dont 6.881 décès et 182.526 guérisons.

© Copyright : DR

En Tunisie, 8 nouveaux cas de contamination et 1 décès ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays totalise 1.146.799 cas de contamination, dont 29.266 décès et 1.133.608 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie, un seul cas de contamination a été enregistré, selon le dernier bilan disponible. Le pays comptabilise 63.418 cas de contamination au Covid-19, dont 997 décès.

La Chine a rapporté lundi la mort de deux nouveaux malades du Covid-19, des personnes âgées de Pékin, alors que plusieurs grandes villes continuent d'imposer de strictes restrictions sanitaires malgré de récentes promesses d'assouplissement.

Le pays asiatique est la dernière grande économie mondiale à appliquer une stricte politique sanitaire, dite zéro Covid, qui vise à tout faire pour empêcher contaminations et décès. Elle consiste à imposer des confinements dès l'apparition de cas, des quarantaines aux personnes testées positives et des tests PCR quasi-quotidiens.

Le gouvernement a dévoilé le 11 novembre plusieurs assouplissements significatifs. Mais les autorités locales continuent d'appliquer des mesures strictes face à la propagation du virus.

Le ministère de la Santé a annoncé lundi environ 27.000 nouveaux cas positifs locaux (l'immense majorité asymptomatique) sur les dernières 24 heures. Un chiffre élevé pour la Chine, habituée à n'avoir que des dizaines ou des centaines de nouveaux cas.

Les nouvelles personnes décédées sont une femme de 91 ans et un homme de 88 ans, les deux ayant des antécédents médicaux graves comme des AVC, selon les autorités. La Chine avait annoncé dimanche son premier mort du Covid-19 depuis mai, un Pékinois de 87 ans.

Pékin a rapporté, lundi, 962 nouveaux cas dans la ville, contre 621 la veille, sur 22 millions d'habitants. Près de 600 zones de la capitale, notamment des immeubles résidentiels, sont considérées à «haut risque», ce qui oblige leurs habitants à rester confinés chez eux ou à être acheminés dans des centres de quarantaine.

Des écoles sont passées aux cours en ligne et des employés sont invités à travailler depuis chez eux. Des restrictions demeurent dans plusieurs autres grandes villes, notamment à Canton (sud), où des dizaines de milliers de cas ont été recensés en une semaine.

La pandémie a fait officiellement au moins 6.626.455 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (1.102.668), devant le Brésil (689.003), l'Inde (530.586) et la Russie (391.509).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Par Majda Benthami
Le 21/11/2022 à 15h04