Covid-19 au Maroc: deux régions concentrent les deux tiers des cas positifs recensés la semaine dernière

Le Dr Mouad Merabet est le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé. . Ministère de la Santé / Royaume du Maroc

Après une baisse importante des cas positifs au Covid-19, la propagation du virus reprend de l'ampleur. Rien qu'au cours de la semaine du 31 octobre au 6 novembre, 409 cas ont été enregistrés, contre 200 une semaine auparavant, soit une hausse de +104,5%. Les deux tiers sont recensés à Rabat-Salé-Kénitra et à Casablanca-Settat.

Le 08/11/2022 à 14h04

Les cas de contamination au Covid-19 repartent à la hausse. Selon le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la protection sociale, Mouad Merabet, cette augmentation était prévisible.

En termes de nouvelles contaminations, le doublement du nombre de cas recensés a été remarqué au cours de la première semaine de novembre 2022. Les deux tiers ont été recensés à Rabat-Salé-Kénitra et à Casablanca-Settat.

Le taux de positivité hebdomadaire a, quant à lui, augmenté de manière significative à 2,1% la semaine dernière, après être resté stable à moins de 1% pendant plus de deux mois, indique le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique du ministère, dans une présentation du bilan mensuel de la situation épidémiologique.

«Ces deux indicateurs indiquent que nous entrons dans une cinquième vague très probable de propagation massive du Covid-19. Nous aurons plus de visibilité à la fin de cette semaine», explique-t-il.

Malgré la hausse des cas constatée, le nombre de cas graves et critiques n’est pas alarmant (3 cas recensés seulement en cette première semaine de novembre, aucun sous respiration artificielle). Idem pour les décès. Selon cet expert, un seul décès a été enregistré en moyenne chaque semaine au cours la dernière phase d’inter-vague.

Les données du consortium national de veille génomique démontrent qu’Omicron est le variant qui circule au Maroc, avec ses sous-variants, dominés par le BA.5.

En relation avec la campagne nationale de vaccination, le taux de couverture de la population générale par une troisième dose (dite de «booster») s'élève à 18,7%, avec un taux de continuité de 29,3%.

Par Hajar Kharroubi
Le 08/11/2022 à 14h04