Covid-19 au Maroc: 142 nouvelles contaminations en 24 heures, 8 décès et 4.757 cas actifs

Une soignante porte dans sa main gantée des seringues contenant le sérum du vaccin Pfizer-BioNTech dans un centre de vaccination anti-Covid-19, dans la ville de Salé, le 5 octobre 2021.

Une soignante porte dans sa main gantée des seringues contenant le sérum du vaccin Pfizer-BioNTech dans un centre de vaccination anti-Covid-19, dans la ville de Salé, le 5 octobre 2021. . FADEL SENNA / AFP

8 décès, 142 nouveaux cas de contamination et 464 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, les 26 et 27 février 2022. Les cas encore actifs s'élèvent à 4.757, alors que plus de 5,7 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Le 27/02/2022 à 15h24

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://covid.le360.ma.

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le dernier bilan arrêté fait état de 72 nouveaux cas infectés par le Covid-19, 5 décès et 89 guérisons. Le pays totalise 264.778 cas de contamination, dont 6.828 décès et 177.366 guérisons.

En Tunisie, 1.170 nouveaux cas de contamination, 34 décès et 3.046 guérisons ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays totalise 995.713 cas de contamination, dont 27.702 décès et 944.452 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie,3 nouveaux cas de contaminations, 1 décès et 6 guérisons ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays comptabilise 58.629 cas de contamination au Covid-19, dont 979 décès et 57.597 guérisons.

La capitale indienne New Delhi a annoncé hier, samedi, la fin des restrictions liées au coronavirus après avoir enregistré une baisse des cas de contamination au variant Omicron.

Les autorités locales de la région de Delhi, qui a enregistré 460 cas et deux décès vendredi, ont notamment décidé de lever le couvre-feu nocturne et de permettre aux restaurants de fonctionner à plein régime.

Les lieux de culte ont également été autorisés à rouvrir. Et à partir du 1er avril, les établissements scolaires ne tiendront plus leurs cours en visioconférence.

Les autorités sanitaires américaines ont largement assoupli leurs recommandations sur le port du masque, qui ne sera ainsi plus conseillé en intérieur pour une majorité d'habitants du pays, y compris dans de nombreuses écoles.

Le Latium, la région de Rome, a annoncé vendredi suspendre sa collaboration avec la Russie sur le vaccin Sputnik-V contre le Covid en raison de l'invasion de l'Ukraine.

«Nous suspendons la coopération concernant Sputnik parce que la science doit être au service de la paix et non de la guerre», a déclaré le responsable de la Santé du Latium, Alessio D'Amato, cité par le quotidien La Repubblica.

La pandémie a fait officiellement au moins 5.925.534 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi en milieu de journée.

L'Asie est la seule région qui voit sa situation se détériorer cette semaine, avec 20% de contaminations en plus par rapport à la semaine précédente. En valeur absolue, les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (948.200), devant le Brésil (648.496), l'Inde (513.226) et la Russie (349.365).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Par Nisrine Zaoui
Le 27/02/2022 à 15h24