Coronavirus. Le Maroc s’apprête à interdire l'usage des pipes à chicha dans les lieux publics

Narguilés (pipes à chicha). 
Narguilés (pipes à chicha).  . DR

La décision ne tardera pas à tomber dans les heures, voire les jours à venir, apprend Le360 de source sûre. L’utilisation du narguilé (pipe à chicha) par des clients dans les lieux publics tels que les cafés, les cabarets, les restaurants et autres salons de thé, sera désormais interdite.

Le 13/03/2020 à 13h24

Cette décision, qui relève des prérogatives des gouverneurs, s’inscrit dans le cadre des mesures de prévention qui pourraient permettre d’éviter la propagation du coronavirus Covid-19.

Le Maroc compte à ce jour 7 cas avérés de patients contaminés par le Covid-19, actuellement sous surveillance des autorités sanitaires. 

De plus, les professionnels de la santé mettent en garde les consommateurs contre les effets néfastes de l'usage de la pipe à chicha.

L'inhalation des vapeurs du narguilé dans des lieux publics, par un embout qui n'est pas toujours changé par les restaurateurs dans le respect des normes d'hygiène élémentaires, expose les clients de ces lieux à plusieurs risques de contagion et de transmission de maladies respiratoires, comme la grippe, la tuberculose ou encore le coronavirus Covid-19.

Depuis le début de la crise du coronavirus Covid-19, plusieurs pays du monde arabe ont interdit ces derniers jours l'usage du narguilé dans les lieux publics. C'est le cas de la Tunisie, du Koweït, du Qatar, de l'Egypte, ou encore de l'Iran. 

Par Wadie El Mouden
Le 13/03/2020 à 13h24

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800