Coronavirus au Maroc: plus de 4,8 millions de personnes vaccinées, 6 décès et 4.936 cas encore actifs

Une vieille femme se faisant administrer le vaccin anti-Covid. Désormais, toutes les personnes entre 55 et 60 ans sont éligibles à la vaccination.

Une vieille femme se faisant administrer le vaccin anti-Covid. Désormais, toutes les personnes entre 55 et 60 ans sont éligibles à la vaccination. . DR

507 nouveaux cas de contamination, 6 décès et 623 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, du 26 au 27 avril 2021. Les cas encore actifs s'élèvent à 4.936 alors que 4.808.303 Marocains ont été vaccinés et 4.233.682 ont reçu la seconde dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Le 27/04/2021 à 16h21

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccination, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://m.le360.ma/covidmaroc.

© Copyright : DR

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le bilan pour les 24 dernières heures fait état de 232 nouveaux cas de contamination et 8 décès. A ce jour, l’Algérie comptabilise plus de 121.347 cas infectés par le Covid-19, dont 3.225 décès.

En Tunisie, 1.285 nouveaux cas de contamination, 48 décès et 2.045 guérisons ont été enregistrés sur les dernières 24 heures. Le pays totalise 301.627 cas de contamination, dont 10.352 décès et 251.191 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie, 25 nouveaux cas de contamination, 1 décès et 15 guérisons ont été enregistrés dans les dernières 24 heures. Le pays comptabilise 18.282 cas de contamination au Covid-19, dont 17.602 guérisons et 455 décès.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3.122.150 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT.

Plus de 147.736.620 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois. Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Sur la journée de lundi, 10.840 nouveaux décès et 715.609 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 2.771 nouveaux morts, le Brésil (1.139) et l'Iran (496). Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 572.674 décès pour 32.125.098 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 391.936 morts et 14.369.423 cas, le Mexique avec 215.113 morts (2.329.534 cas), l'Inde avec 197.894 morts (17.636.307 cas), et le Royaume-Uni avec 127.434 morts (4.406.946 cas). Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celle qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 277 décès pour 100.000 habitants, suivie par la République tchèque (272), la Bosnie (255), le Monténégro (233) et la Bulgarie (229).

L'Europe totalisait mardi à 10H00 GMT 1.054.716 décès pour 49.644.602 cas, l'Amérique latine et les Caraïbes 899.230 décès (28.234.830 cas), les Etats-Unis et le Canada 596.672 décès (33.308.774 cas), l'Asie 322.354 décès (24.357.252 cas), le Moyen-Orient 127.710 décès (7.633.366 cas), l'Afrique 120.425 décès (4.514.887 cas), et l'Océanie 1.043 décès (42.911 cas).

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24 heures peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Par Rahim Sefrioui
Le 27/04/2021 à 16h21