Carnage d'Azrou: nouveaux rebondissements

DR

Le procureur du roi près la Cour d’appel de Meknès a demandé au juge d’instruction de démarrer l’enquête avec le meurtrier présumé. Impliqué dans le carnage d’Azrou (3 morts), l’intéressé a déjà été interrogé dans le cadre d’une enquête préliminaire et risque une lourde peine.

Le 31/07/2018 à 13h47

La Gendarmerie royale d’Azrou vient d’achever son enquête préliminaire concernant l’enseignant retraité, accusé d’avoir tué trois personnes et d’en avoir blessé cinq autres au Douar Hachada près d’Azrou le dimanche 22 juillet.

Selon une source de le360, le procureur du roi près la Cour d’appel de Meknès a ordonné au juge d’instruction de démarrer l’enquête avec le meurtrier présumé. Ce dernier a subi une opération après avoir été blessé par un gendarme ayant usé de son arme de service pour le neutraliser et protéger ainsi les passants, le jour de son arrestation. 

Selon les premiers éléments de l’enquête préliminaire, le retraité serait passé à l’acte et aurait tué plusieurs membres d’une même famille à cause d'un conflit à propos d’un héritage. Il risque la peine capitale pour meurtre avec préméditation.

Par Hafida Ouajmane
Le 31/07/2018 à 13h47

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800