Sahara : Washington réaffirme son soutien à l’offre marocaine d’autonomie

Le secrétaire d'Etat John Kerry et son homologue marocain, Salaheddine Mezouar, à l'issue des travaux de la 3ème session du Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis.  . dr

La Maison Blanche a réitéré, par la voix de son secrétaire d’Etat John Kerry, son appui au plan marocain d’autonomie au Sahara, en le qualifiant de « sérieux, crédible et réaliste ».

Le 10/04/2015 à 09h52

«Le plan marocain d’autonomie est sérieux, réaliste et crédible et représente une approche potentielle qui pourrait satisfaire les aspirations de la population du Sahara à gérer ses propres affaires dans la paix et la dignité», soulignent les Etats-Unis, dans le communiqué conjoint qui a sanctionné les travaux de la 3ème session du Dialogue Maroc-Etats-Unis, clôturée hier jeudi 9 avril à Washington.

Dans ce communiqué, les Etats-Unis ont précisé, par la voix de leur secrétaire d’Etat John Kerry, qui a co-présidé avec son homologue Salaheddine Mezouar les travaux de cette 3ème session du Dialogue stratégique entre les deux pays alliés, que la position de Wasingtion sur la question saharienne est «demeurée constante depuis des années».

Une constance inspirée par le bien-fondé de l'initiative marocaine pour octroyer un statut d’autonomie au Sahara, laquelle donne à la population des provinces du Sud de larges prérogatives d’autogestion, dans le cadre de la souveraineté marocaine.

Evoquant le processus de pourparlers, engagé en 2007 sur la base de la proposition marocaine d’autonomie, mais resté bloqué depuis début 2008 en raison de la position contreproductive d’Alger, partie au conflit, et du Polisario, les Etats-Unis soulignent la nécessité du retour à la table des négociations pour trouver une solution politique acceptable au conflit créé autour des provinces sahariennes marocaines.

Par la même occasion, les deux pays amis expriment leur disposition partagée à œuvrer pour «l’amélioration des conditions de vie des populations du Sahara» et «examiner les voies appropriées pour atteindre cet objectif».

Par Ziad Alami
Le 10/04/2015 à 09h52