Sahara : Réponse royale aux manoeuvres de l'Algérie

Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie
Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie . DR

L'Algérie dilapide les ressources de son peuple dans le seul et unique souci de s'attaquer au Maroc, usant de manoeuvres auprès de certaines ONG pour saper l'image du royaume en faisant croire qu'il viole les droits de l'homme.

Le 07/11/2013 à 08h53

Le masque est tombé. L'Algérie doit cesser ses provocations. Le Maroc n'a pas de leçon à recevoir en matière des droits de l'homme, a déclaré le roi Mohammed VI dans un discours à la nation à l'occasion du 38ème anniversaire de la Marche verte. Dans son discours, le souverain, comme à l'accoutumée, a été franc en affirmant que nous n'accepterons plus que l'image du Maroc soit impunément et injustement bafouée. "La raison principale de cette attitude injuste à l'égard du Maroc tient essentiellement à l'argent et aux avantages par lesquels les adversaires tentent d'acheter les voix et les prises de position de certaines organisations hostiles à notre pays", a affirmé le souverain. "Ils dilapident de la sorte les richesses et les ressources d'un peuple frère, que cette question ne concerne pas, mais se dressent plutôt comme une entrave à l'intégration maghrébine", a précisé le souverain en référence à l'Algérie.

A propos de rapports erronés sur le Maroc, le souverain a expliqué que "certains Etats se contentent de confier aux fonctionnaires le soin de suivre la situation au Maroc. Or, certains parmi eux sont soit mal disposés à l'égard de notre pays, soit influencés par les thèses de nos adversaires. Et ce sont eux qui veillent parfois, malheureusement, à la préparation des dossiers et des rapports erronés, sur la base desquels les responsables arrêtent certaines de leurs positions". Cette remarque pourrait s'appliquer également à des esprits malveillants agissant dans des cercles liés à des intérêts étrangers.

Le roi Mohammed VI a indiqué qu'il fait part "toujours aux grands pays" et au secrétaire général de l'ONU de l'animosité injuste de ces parties à l'égard du Maroc. "Ces paroles, je te les livre, cher peuple, pour la première fois, mais ce sont des propos que je tiens toujours, surtout aux responsables des grands pays, au Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies et à ses collaborateurs", a tenu à préciser le souverain. "Notre peuple fidèle se distingue par son unanimité inébranlable autour de son intégrité territoriale, pour laquelle il est mobilisé collectivement et disposé à consentir tous les sacrifices. En effet, la cause du Sahara est la cause de tous les Marocains sans exception. C'est un devoir dont nous sommes tous dépositaires", a souligné le roi Mohammed VI. Et de conclure que "le Maroc, grâce à Dieu, n'a aucun complexe à répondre positivement aux aspirations légitimes de ses citoyens, où qu'ils se trouvent".

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 07/11/2013 à 08h53