L'Algérie s'apprête à lancer de vastes manœuvres militaires près de la frontière avec le Maroc

Des unités de l'armée algérienne.

Des unités de l'armée algérienne. . DR

Revue de presseKiosque360. Le régime algérien a décidé de lancer de larges manœuvres militaires avec des munitions réelles à la frontière avec le Maroc. Ces exercices surviennent après la création par les FAR d’une zone militaire à l’Est du Royaume. Cet article est une revue de presse d’Al Ahdath Al Maghribia.

Le 14/03/2022 à 20h28

Des médias espagnols ont rapporté que l’Algérie s’apprête à effectuer de larges manœuvres militaires le long de sa frontière avec le Maroc. En parallèle, l’armée espagnole a décrété l’état d’alerte dans les présides occupés de Sebta et Melilia en raison, dit-on, des relations tendues entre le Maroc et l’Algérie. Le quotidien Al Ahdat Al Maghribia rapporte, dans son édition du mardi 15 mars, que le site espagnol Okdiaro a indiqué que ces manœuvres, dont la date n’a pas encore été fixée, ont été décidées, samedi dernier, par le haut conseil de sécurité algérien. Ces exercices militaires, qui seront effectués à munitions réelles, auront lieu dans les deuxième et troisième régions militaires avec la participation d’importantes forces terrestres, aériennes et maritimes. Selon les mêmes sources, l’armée algérienne (ANP) va utiliser de nouvelles armes fournies par la Russie, l’un de ses principaux alliés. De son côté, la presse algérienne a qualifié ces manœuvres comme étant d’une ampleur jamais égalée près de la frontière avec le Maroc.. L’annonce de ces entrainements militaires survient quelques jours après la création par les FAR d’une nouvelle zone militaire dans la région orientale, à l’Est du pays. Autant dire que les manœuvres militaires prévues près de cette région ressemblent à une réaction agressive du régime algérien qui cherche à démontrer la «capacité et l’opérationnalité de son armée». Le quotidien Al Ahdat Al Maghribia rapporte que bien que le Maroc ait annoncé que la création de la troisième zone militaire a été dictée par la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, le régime algérien l’a interprétée comme un acte hostile. Les généraux du voisin de l’Est ayant toujours considéré les décisions souveraines prises par le Maroc comme étant dirigées essentiellement contre l’Algérie. Il faut rappeler que l’ANP avait effectué l’année dernière des manœuvres militaires avec des munitions réelles dans la wilaya de Tindouf près de la frontière avec le Maroc. Au cours de ces exercices, l’ANP a utilisé la dernière version du missile antichar russe Kornet et exhibé, pour la première fois, un avion américain de reconnaissance électronique. En octobre 2021, l’armée algérienne a effectué des manoeuvres navales avec la participation de sous-marins dans une zone proche de la frontière avec le Maroc. Ces exercices ont eu lieu quelques jours après la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions marocains provoquant ainsi une escalade jamais atteinte dans la crise entre les deux pays après la rupture des relations diplomatiques.

Par Hassan Benadad
Le 14/03/2022 à 20h28