La Hongrie réaffirme son soutien au plan marocain d'autonomie

Péter Szijjártó, ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Hongrie

Péter Szijjártó, ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Hongrie . DR

Le ministre des Affaires étrangères et du commerce de la Hongrie, Péter Szijjártó, a réaffirmé, vendredi à Tanger, le soutien de son pays au plan marocain d'autonomie et au processus onusien pour résoudre la question du Sahara.

Le 05/11/2022 à 08h29

«Je voudrais réaffirmer la déclaration conjointe de l'année dernière (…) indiquant le soutien de la Hongrie au concept d'autonomie présenté par le Maroc», a indiqué Szijjártó dans une déclaration à la presse en marge de sa participation à la 14ème édition du forum MEDays (2-5 novembre).

«Nous utiliserons toutes les possibilités dans le cadre de l'ONU pour promouvoir une solution pacifique à la question du Sahara, pour faire avancer dès que possible la paix, la stabilité et la quiétude dans cette région », a-t-il souligné, tout en se félicitant de la coopération entre le Royaume et la Hongrie ainsi que de sa coopération personnelle avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Évoquant sa participation au MEDays, le ministre hongrois s’est dit «particulièrement honoré» de prendre par à cet évènement, estimant que «c’est une merveilleuse occasion de parler des circonstances actuelles et des défis auxquels nous sommes confrontés». «Je viens d'un pays qui est un voisin direct de l'Ukraine. Vous pouvez donc imaginer que les impacts de la guerre sur la Hongrie sont sérieux et immédiats», a-t-il relevé.

Szijjártó a saisi cette occasion pour plaider pour la cession du conflit en Europe, exhortant la communauté internationale à «s’abstenir de tout type de décision ou de déclaration qui ferait courir le risque d'une nouvelle escalade de la guerre».

Le 05/11/2022 à 08h29