Depuis Oujda, les Algériens Oualid Kebir et Anwar Malek pointent du doigt les manœuvres de la junte

Les journalistes et militants algériens Oualid Kebir (1er à g.) et Anwar Malek (2e à dr.) lors d'une rencontre organisée par le Front des forces démocratiques à Oujda, le samedi 14 janvier 2023.
Les journalistes et militants algériens Oualid Kebir (1er à g.) et Anwar Malek (2e à dr.) lors d'une rencontre organisée par le Front des forces démocratiques à Oujda, le samedi 14 janvier 2023. . Le360
Le 15/01/2023 à 18h29

VidéoLes journalistes et militants algériens Oualid Kebir et Anwar Malek ont ​​tenu la junte militaire algérienne responsable de la détérioration des conditions sociales, économiques et politiques au Maghreb. C’était lors d’une rencontre organisée hier, samedi 14 janvier 2023, par le Front des forces démocratiques à Oujda.

Les journalistes et militants algériens Oualid Kebir et Anwar Malek, qui intervenaient lors d’une conférence organisée hier, samedi 14 janvier 2023, par le Front des forces démocratiques à Oujda, n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer les agissements et les manœuvres abjectes de l’Algérie pour déstabiliser les pays du Maghreb.

L'écrivain algérien Anwar Malek n’a pas hésité à s’en prendre au régime algérien qui, par ses provocations, tient à alimenter les querelles internes de certains pays du Maghreb, citant les exemples de la Libye et de la Tunisie.

Il a aussi pointé du doigt les liens entre l’Algérie et l’Iran et la vocation du pays des ayatollahs de répandre le chiisme et la sédition dans la région, comme il l’a fait dans quelques pays arabes.

Anwar Malek a aussi noté que la politique de la main tendue pour apaiser les relations algéro-marocaines met le Maroc dans une position forte et confortable et prend à témoin toute la communauté internationale.

De son côté, Oualid Kebir a dénoncé la décision de l’Algérie de bloquer la participation du Maroc au Championnat d’Afrique des nations (CHAN), la junte n’ayant pas délivré d’autorisation de survol de son espace aérien à l’avion du Onze national.

Dans la même veine, Oualid Kebir s’est indigné du discours du petit-fils de Nelson Mandela lors de l’ouverture du CHAN, lequel constitue un bafouement du règlement régissant l’organisation des manifestations footballistiques.

La Confédération africaine de football doit agir et punir l'Algérie pour cette provocation, a-t-il signalé.

Mustapha Benali, secrétaire général du Front des forces démocratiques, a souligné pour sa part que cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un cycle de conférences organisé par son parti autour des relations qu'entretient le Maroc avec ses voisins. L’objectif? Ouvrir un débat public sur les enjeux historiques, politiques, culturels et économiques de ces relations.

Par Mohammed Chellay
Le 15/01/2023 à 18h29