Dans son rapport, Antonio Guterres confirme l’absence de tout statut du Polisario auprès de l’ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'adresse à la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, le 21 septembre 2021.
Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'adresse à la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, le 21 septembre 2021. . Eduardo MUNOZ ALVAREZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Dans son rapport au Conseil de sécurité sur la question du Sahara marocain, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a confirmé que le Polisario ne jouissait d’aucun statut auprès des Nations Unies.

Le 13/10/2021 à 06h03

En effet et comme dans ses précédents rapports, Antonio Guterres s’est référé, à trois reprises, «au représentant du Polisario à New York» et nullement en tant que «représentant auprès des Nations Unies».

Cette énième confirmation du plus haut responsable de l’ONU dément catégoriquement, et une fois pour toutes, les assertions fallacieuses du groupe armé séparatiste qu’il dispose d’une prétendue représentation auprès de l’Organisation Onusienne.

Cette indication, sans ambigüité, du Secrétaire général de l’ONU, met, à nouveau, à nu l’usurpation de statut et de fonction, d’un membre du Polisario à New York, qui se présente comme étant un soi-disant représentant de ce groupe armé séparatiste auprès de l’ONU.

Ces références dans le rapport du Secrétaire général des Nations Unies confirment, à nouveau, que le Polisario n’a aucune qualité juridique et encore moins politique, pour nommer un quelconque représentant auprès d’une Organisation Internationale à composition étatique, où il n’y a pas de place aux groupes armés séparatistes.

Alors que le Secrétaire général de l’ONU s’alarme sur la situation humanitaire dans les camps de Tindouf en Algérie, le représentant du Polisario bénéficie d’un niveau de vie élevé au cœur de Manhattan, entièrement pris en charge par l’Algérie, aux frais du contribuable algérien.

Les manœuvres fallacieuses du groupe armé séparatiste du Polisario pour se donner une soi-disant légitimité internationale se retrouvent une fois encore estompées par le Secrétaire général de l’ONU, qui met ainsi à nu la propagande mensongère de l’Algérie et du Polisario. 

Le 13/10/2021 à 06h03