Sociétés cotées: un investissement de plus de 6 milliards de DH au premier semestre 2021

Photo d'illustration. . DR

Revue de presseKiosque360. Les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca ont mobilisé une enveloppe de plus de 6 milliards de DH au titre du premier semestre 2021. Les détails.

Le 02/09/2021 à 18h56

L’enveloppe globale d’investissements mobilisée par les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca est en hausse de 1,1% à 6,4 milliards de dirhams, en comparaison avec le premier semestre de 2020, nous apprend Aujourd’hui Le Maroc dans sa publication de ce vendredi.

Se basant sur le dernier rapport «Earnings T2 2021» de BMCE Capital Global Research (BKGR), le quotidien explique que cette évolution inclut le redressement de 78,3% des CAPEX de Maroc Telecom pour atteindre les 2,1 milliards de DH et des opérateurs en placements immobiliers, essentiellement Aradei Capital (637 millions de dirhams) en raison de sa prise de participation dans un OPCI auprès du Groupe bancaire BMCI pour un total de 557 millions de DH.

On apprend aussi que cette hausse a été atténuée par la non-récurrence du règlement du droit de jouissance complémentaire relatif à la prorogation du contrat de fourniture d’énergie électrique aux Unités 1 à 4 de Taqa Morocco pour un montant de 1,5 milliard de DH. «Dans le détail, 32,9% des CAPEX ont été drainés par l’opérateur télécom historique IAM, suivi de Managem avec une part de 20,7% (1,3 MMDH alloués principalement au projet Tri-K)», explique-t-on.

Sur le plan bilanciel, l’endettement financier net des valeurs cotées s’allège de -3,4% par rapport au 31/12/2020 pour s’établir à 55 milliards de DH à fin juin 2021. «Comme à l’accoutumée, Maroc Telecom polarise 27,1% de l’encours global, suivi de Taqa Morocco qui accapare 12,5%», précise Aujourd’hui Le Maroc.

Par ailleurs, le document montre aussi que les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca ont vu leur chiffre d'affaires global augmenter de 7,2% au terme du premier semestre de 2021 pour s'établir à 124,9 milliards de DH. «Cette évolution est portée essentiellement par la reprise de l’activité des industries (+9,7% à 78,7 milliards DH) couplée à une légère amélioration des revenus des financières (+1,6% à 34,7 milliards de DH) ainsi qu’à la progression des primes émises brutes du secteur Assurances & Courtage (+8,8% à 11,6 milliards DH)», détaille BKGR.

Notons que du côté des sociétés financières, la progression de +1,6% du Produit net bancaire à 34,7 milliards de DH provient principalement de Bank of Africa (+169 millions de DH), de BCP (+150 millions de DH), de CIH Bank (+ 98 millions de DH) et d’Attijari Wafabank qui contribue à hauteur de 87 millions de DH à la hausse du PNB global des banques cotées.

Par Ismail Benbaba
Le 02/09/2021 à 18h56