Premier incident après l'arrêt du GME, l'Espagne subit 54 heures de "restriction" d'approvisionnement en gaz algérien

La ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera, et son homologue algérien, Mohamed Arkab, le 27 octobre 2021, à Alger. . DR

L'Espagne a subi 54 heures de "restriction" dans la fourniture de gaz en provenance d'Algérie par le gazoduc Medgaz, qui relie les sols algérien et espagnol via Almeria.

Le 01/12/2021 à 21h57

La société espagnole Enagas a notifié l’incident dans une alerte de marché dans laquelle elle a prévenu d'une "restriction des fluides" entre lundi à 00h00 et mercredi à 6h00, rapporte, mercredi 1er décembre 2021, le journal espagnol «Okdiario».

La date de communication de la baisse du flux d'arrivées de gaz a eu lieu mardi et la cause est peut-être la plus alarmante de toutes: "Medgaz notifie une restriction de débit", selon la publication espagnole.

L'endroit où l'alerte d'une baisse de l'approvisionnement a été détectée est Almeria, le point d'entrée du seul pipeline encore ouvert en provenance d'Algérie. L'alerte a été lancée par la société de gestion des pipelines Medgaz elle-même.

Le gouvernement de Pedro Sanchez fonde tous ses espoirs sur le gazoduc Medgaz pour maintenir l'approvisionnement sans problème après la fermeture du Gazoduc Maghreb-Europe (GME), qui traverse le Maroc et arrive en Espagne par le détroit de Gibraltar, explique «Okdiario».

Par Ayoub Khattabi
Le 01/12/2021 à 21h57