Matières premières: la volatilité des prix restera forte, selon OCP Policy Center

Yves Jégourel, Senior Fellow à l'OCP Policy Center . DR

Dans sa dernière publication, l'OCP Policy Center analyse le comportement des matières premières non-renouvelables. S'il est difficile de prévoir la tendance des prix sur les prochains mois, il est en revanche certain que la volatilité des prix restera assez forte durant ce qui reste de l'année.

Le 16/06/2016 à 18h00

La volatilité des prix des matières premières non renouvelables demeurera forte pour l'année en cours. C’est la conclusion majeure à laquelle parvient Yves Jégourel, Senior Fellow à l'OCP Policy Center et maître de conférences, dans la toute dernière publication du centre.

En effet, après avoir enregistré des baisses considérables au cours de l'année 2015, les prix des matières premières non renouvelables ont repris de la vigueur sur les quatre premiers mois de l'année 2016. Cette situation est de nature à laisser posée une question essentielle à plusieurs économies : novembre 2015 peut-il être considéré comme le point bas du cycle permettant de croire à une reprise, sinon soutenue, du moins durable des marchés ?

L’auteur a tenté de répondre à cette question dans la nouvelle publication de l’OCP Policy Center. Selon lui, l'hypothèse semble raisonnable, mais les développements récents du pétrole brut ont montré que le principe de prudence doit s'imposer lorsque l'on tente de prévoir l'évolution du prix des produits de base.

Regain spéculatif, embellie temporaire liée à des pressions sur l'offre ou véritable amélioration des fondamentaux… La question reste aujourd'hui encore ouverte. Mais ce qui est sûr, c’est que la volatilité des prix restera forte tout au long de 2016.

Par Younès Tantaoui
Le 16/06/2016 à 18h00