Maroc-Israël: 13 protocoles d’accord signés

Les drapeaux du Maroc et d'Israël.
Les drapeaux du Maroc et d'Israël. . Le360 (photomontage)

Revue de presseKiosque360. A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la conférence «Connect to Innovate» organisée à Casablanca, 13 protocoles d’accord ont été signés entre le Maroc et Israël. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 24/05/2022 à 18h48

13 protocoles d’accord liés à la technologie agroalimentaire, la technologie de l’eau, la technologie climatique, la logistique et le capital humain, ont été signés entre le Maroc et Israël lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence « Connect to Innovate » organisée le 23 mai à Casablanca par Start-up Nation Central, une organisation à but non lucratif.

L’objectif de ces conventions est de enforcer la coopération entre les différents opérateurs économiques et commerciaux des deux pays ainsi que celles qui unissent les entités gouvernementales,comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 25 mai.

A cette occasion, de nombres responsables gouvernementaux, personnalités et chefs d’entreprises des deux pays avaient fait le déplacement. Parmi eux, le président israélien Issac Herzog, qui a notamment déclaré que «les deux pays peuvent créer une nouvelle réalité, en matière de sécurité alimentaire, de technologies et de soins médicaux, élargir le cercle de la paix dans le monde, et bâtir une stabilité durable et un avenir prospère pour nos enfants et toute la région d’Afrique du Nord». Pour André Azoulay, conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, les partenariats entre les deux pays et les innovations qui en émanent vont aider à faire en sorte que, «au Moyen-Orient, Israéliens et Palestiniens retrouvent la voie de la sérénité, de la coexistence et du partage», comme le relaie le journal.

Présente également, Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration a rappelé que «l’ambition du Maroc est de développer un écosystème de technologie et d’innovation basé sur son capital humain de haute qualité qui en fait une destination incontournable de l’outsourcing».

Par Fayçal Ismaili
Le 24/05/2022 à 18h48