Les Young Moroccan Architecture Awards dévoilent leurs gagnants

Les Young Moroccan Architecture Awards ont dévoilé, lundi 5 décembre 2022, le nom des gagnants de la première édition de la compétition.  . DR

Les noms des gagnants des Young Moroccan Architecture Awards (YMAA) ont enfin été dévoilés. Au total, 26 trophées ont été attribués pour célébrer la jeune scène architecturale du Maroc.

Le 06/12/2022 à 14h10

Après une soirée mémorable, les Young Moroccan Architecture Awards (YMAA) ont levé le voile sur les gagnants de leur toute première édition. Ce lundi 5 décembre 2022, un air de fête régnait au Sofitel Casablanca Tour Blanche où, au total, 26 trophées ont été attribués pour célébrer la jeune scène architecturale du Maroc.

Les Young Moroccan Architecture Awards sont une compétition qui met la lumière sur la jeune garde émergente des architectes marocains et leurs réalisations marquantes. Première de ce genre en Afrique et dans le monde arabe, elle est initiée et organisée par le groupe Archimedia, lui-même premier média de l’architecture et du BTP dans le continent.

Cette soirée de révélation des gagnants a primé les meilleurs projets sélectionnés par un jury d’exception composé d’architectes de renoms, dont le président n’est autre que Taoufik El Oufir dont la renommée n’est plus à démontrer. Avec 80 remarquables projets nommés dans 21 catégories aussi diverses que variées et plus d’une trentaine d’architectes émergents mis en lumière, les gagnants des différentes catégories sont les suivants.

• Prix spécial Zévaco : Tarik Zoubdi pour le projet Concrete Phrontistery

• Intervention en médina : Fatimzohra Tahiri Alaoui pour la rénovation d’un riad à Essaouira

• Logement collectif : Younes Diouri pour le projet Horizon Hill

• Espace culturel : Salma Dioury pour American Arts Center

• Santé et bien-être : Sofiya Iraqi pour Ks Dental

• Enseignement préscolaire et primaire : Youssef Lahkim pour Ecole El Farah

• Enseignement secondaire et supérieur : Tarik Zoubdi pour le projet Concrete Phrontistery

• Immobilier résidentiel individuel : Groupement IBDAA pour Villa For Loft

• Retail et architecture commerciale : Dina Bennani pour Choco Chino

• Loisirs et tourisme : Abdelhakim Guilmi pour maison d’hôtes H&G

• Aménagement intérieur-décoration : Dina Bennani pour Villa privée

• Espaces de gastronomie : AGA Studio pour la maison Fresh & Bio

• Petite villa individuelle : Mounia Radouane pour villa VPDN

• Grande demeure : Abdelhakim Guilmi pour villa KLM

• Rénovation et réhabilitation : Mounia Radouane pour Appartement AAA

• Espace bureaux : Lamia Hamriti pour Payment Center for Africa

• Edifice durable et environnemental : Fatima Zahra Bendahmane pour CIE Tata

• Architecture en bois : Younes Diouri pour ACSA Club tennis

• Architecture éphémère : Merouane Oussama Zouaoui pour dômes Tafedna

• Première œuvre : Groupement IBDAA – Villa Albertini

• Hors catégorie : Atelier d’architecture S+R pour équipementier automobile à Tanger.

Les résultats sont disponible en ligne : ymaa.ma

En sus de ces awards, 3 distinctions ont été allouées pour le bâtiment de l’année avec le projet du CIE de Tata par Fatima-Zahra Bendahmane. Le coup de cœur du public avec le projet Canary Garden de Youssef Benjelloun Touimi. Et finalement le prix Archimedia avec le projet du musée Ibn Batouta à Tanger de Ghita Adyel.

Les étudiants architectes ne sont pas en reste puisque eux aussi ont été primés. Le meilleur PFE féminin a été gagné par Lina Meskine pour «La narration en architecture» et le meilleur PFE masculin a été remporté par Fatmi Achraf Merzouk pour «Vers une architecture hospitalière: centre hospitalier du Bouregreg».

Deux mentions spéciales ont été attribuées à deux PFE. Une mention spéciale pour l’innovation dont le prix a été attribué à Zineb Lemseffer pour son PFE intitulé «A interpréter». La seconde mention spéciale pour l’excellence a été décernée à Sofia El Alami pour «Kobenhavn Conference Hall».

Célébrant l’architecture au Maroc, ce gala de grande ampleur a su réunir des acteurs de renom dans le domaine de l’architecture et de la construction au Maroc. Témoignages, partages d’expériences, et ambiance chaleureuse bercée par une musique jazz, ont été au rendez-vous dans cette soirée où confrères et consœurs se sont réunis pour célébrer l’architecture au Maroc.

Par Majda Benthami
Le 06/12/2022 à 14h10