Huile d'olive: le Maroc veut développer ses exportations sur le marché anglais

Mise en bouteille d'huile d'olive.
Mise en bouteille d'huile d'olive. . DR

Revue de presseKiosque360. Le royaume veut doper ses exportations sur le marché anglais. Pour ce faire, l’Agence de développement agricole (ADA) travaille actuellement sur une étude pour le développement des exportations d’huile d’olive conditionnée.

Le 09/09/2021 à 20h22

Aujourd’hui Le Maroc revient dans sa livraison du jour sur les atouts de l’huile d’olive marocaine à l’export, et rapporte que l’Agence de développement agricole (ADA) travaille actuellement sur une étude relative au marché anglais pour le développement des exportations d’huile d’olive conditionnée.

«Convaincu de l’importance du passage d’une commercialisation en vrac à un conditionnement local dont la valeur ajoutée est plus importante, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a signé un contrat programme pour le développement des industries agroalimentaires (IAA) pour la période 2017-2021», rappelle le quotidien.

Notons que l’objectif est, entre autres, d’apporter l’appui à l’Interprolive en vue de lui permettre une meilleure compréhension du fonctionnement des marchés de l’huile d’olive. Selon l’ADA, ce projet s’inscrit dans le cadre de l’attractivité des investissements dans la filière oléicole et a pour finalité de mener une étude pour le développement opérationnel des exportations de l’huile d’olive marocaine sur certains marchés présentant un fort potentiel de développement et des opportunités significatives.

Dans le détail, cette étude porte spécifiquement sur l’accès opérationnel de l’huile d’olive marocaine sur le marché de l’Angleterre à travers l’analyse des aspects déterminants de l’accès au marché. Aujourd’hui Le Maroc précise que cette étude inclut un ensemble de volets notamment réglementaire, sanitaire, commercial, normatif, douanier, logistique, et pratiques non tarifaires.

On apprend aussi que l’élaboration de ce travail permettrait d’étudier le marché anglais de l'huile d’olive et de présenter ses principales caractéristiques. On note qu’il est aussi question d’identifier les principaux opérateurs et acteurs sur le marché et de caractériser le profil des consommateurs de ces huiles dans ce pays partenaire.

«Pour assurer l’opération de séduction destinée au marché anglais, le projet en cours devrait comprendre la proposition d’un plan d’action. Celui-ci vise à mettre en adéquation l’offre du Maroc en huiles d’olive avec les caractéristiques du marché anglais et du profil de ses consommateurs», explique le journal, ajoutant qu’une liste d’opérateurs de ce marché sera proposée pour renforcer ce projet et afin aboutir à des partenariats avec leurs homologues marocains.

Cette initiative devrait aussi permettre de développer l’accès de l’huile d’olive marocaine sur les créneaux de consommation ainsi que les canaux de distribution dudit marché. On apprend que le plan d’action mis en place se focalisera sur l’identification des moyens et actions pour un meilleur positionnement de l’offre Maroc des huiles d’olive par rapport à la concurrence. «Il va englober l’identification des principaux axes de la logistique à déployer pour atteindre les objectifs fixés. Cela concerne par exemple la plateforme de stockage, les liaisons maritimes, les délais, le coût, la livraison des marchandises, la logistique, le délai d’acheminement ou encore les démarches portuaires sur place», conclut Aujourd’hui Le Maroc.

Par Ismail Benbaba
Le 09/09/2021 à 20h22