50% d'augmentation des recrutements dans les banques

Enseignes bancaires au Maroc. 
Enseignes bancaires au Maroc.  . DR

Revue de presseKiosque360. Les banques augmentent leurs effectifs de 50%. Elles cherchent d’abord des profils ITrecrutements, misant sur leur force de frappe digitale. La fonction informatique/électronique représente 57% des offres.

Le 28/12/2020 à 21h15

Les entreprises accélérent leur digitalisation et les recrutements qui vont avec. Dans son édition du jour, L’Économiste rapporte, en se basant sur le baromètre Top Rekruteurs de Rekrute.com, que "l’informatique/

électronique est la deuxième fonction la plus recherchée par les recruteurs sur les derniers mois, derrière les métiers du call center qui accaparent généralement les deux tiers des demandes des entreprises". Plus encore, le journal relève que la spécialité arrive en tête des compétences les plus scrutées en novembre 2020 par les banques. "Sur les 199 positions ouvertes par les banques le mois dernier, la fonction a concentré 112 recrutements, soit 57%", soutient-il en affirmant que le système bancaire a augmenté son offre de recrutement de près de 50% par rapport à 2019, misant sur sa force de frappe digitale. Loin derrière, les télécoms/réseaux (18% des offres), la gestion de projets/études/ R&D (8%), les métiers de la banque (7%) et de la gestion/comptabilité/finance (5%). Pour ce qui est des fonctions les plus recherchées, le quotidien évoque aussi celles d’administrateur des bases de données, de chargé d’études & développement sénior et de chargé de clientèle à distance.

"De janvier à novembre 2020, les banques ont ouvert 1.665 positions sur le jobboard", remarque-t-il. Cette augmentation des recrutements dans les IT au sein des banques ne se fait pas au détriment des compétences. "Elles restent très exigeantes sur les qualifications de leurs futures recrues. Les diplômes les plus recherchés sont les bac+5, depuis le 1er janvier 2020 (plus des deux tiers des offres d’emploi). A ajouter à cela, des profils expérimentés, justifiant d’un parcours de 5 à 10 ans d'expérience (un tiers des positions lancées). Les profils à compétences intermédiaires cumulant 3 à 5 ans d’activité professionnelle suivent avec un quart des créations.

Plus globalement, le journal indique que la plateforme a ouvert au total 4.769 postes, en baisse de 19,2% par rapport à la même période 2019 en raison de la crise pandémique. 

Par Rachid Al Arbi
Le 28/12/2020 à 21h15