Festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira: une inauguration en grande pompe, 170 artistes présents

André Azoulay (au centre), conseiller du Roi Mohammed VI, à la soirée inaugurale du Festival des Andalousies Atlantiques, le 27 octobre 2022, à Essaouira.
André Azoulay (au centre), conseiller du Roi Mohammed VI, à la soirée inaugurale du Festival des Andalousies Atlantiques, le 27 octobre 2022, à Essaouira. . Abderrahim Et-Tahiry / Le360 (capture image vidéo)
Le 28/10/2022 à 10h04

VidéoEssaouira, terre andalouse, a réuni hier, jeudi 27 octobre 2022, des milliers de mélomanes qui ont renoué avec le Festival des Andalousies Atlantiques, pour une 18e édition. De belles retrouvailles avec des scènes de haute volée, et en tout 170 artistes qui se produiront sur trois scènes, pour 14 concerts au total. Un véritable feu d’artifice...

Rendez-vous unique au monde où musulmans et juifs, et pas seulement, se retrouvent pour chanter ensemble, s’écouter parler mais aussi débattre ensemble, le Festival des Andalousies Atlantiques est de retour pour sa 18e édition. La cérémonie d'ouverture, grandiose, a eu lieu hier, jeudi 27 octobre 2022, en présence de nombreux diplomates.

Ce Festival a pu, depuis son lancement, rendre hommage au patrimoine musical judéo-arabe et faire de la musique ce lien fédérateur entre cultures et peuples. Pour cette année, plus de 60 musiciens d'Israël ont partagé l’affiche avec des artistes d’Espagne, du Maroc, le temps d'un Festival. 

Pour Eyal David, chef de mission adjoint d'Israël dans le Royaume, ce rendez-vous vient illustrer ce qu'est l’exception marocaine: un modèle singulier de coexistence et de convergence des civilisations, des cultures et des religions.

Le diplomate a aussi affirmé avoir été conquis ce qu'il a vu, ce qu'il a pu entendre: un aperçu de répertoires emblématiques de la musique andalouse, du «chgouri» et du malhoun judéo-arabe via des chants interprétés et joués par l’orchestre Rawafid, sous la direction de maître Omar Metioui.

Au programme de cette édition, des pièces de «Naturalmente Flamenco». De la Seguiriya lancinante et tragique à l’Alegria joyeuse, les chanteurs, danseurs et musiciens du Ballet de Flamenco de Andalucía ont su séduire le public.

Un spectacle surprenant, sous la direction artistique d’Úrsula López, via un langage chorégraphique où tradition et modernité s'entremêlment en toute subtilité.

Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, ambassadeur d’Espagne au Maroc, a tenu à signaler que la scène comble du chapiteau, sis tout près du port d’Essaouira, a été le théâtre d’une sublime manifestation culturelle, où une tentative de fusion entre musique andalouse et danse flamenca a été un grand moment de partage musical.

Grand évènement de la scène culturelle à Essaouira, le Festival des Andalousies Atlantiques se fonde sur des valeurs d’ouverture d’esprit, de coexistence pacifique et de dialogue interreligieux.

La soirée inaugurale a permis de rassembler, hier, des artistes autour de chants et de musiques, et donc de faire l’éloge d'une certaine conception de la diversité et d'identités multiples. Le Festival se poursuit jusqu'à demain, samedi 29 octobre 2022.

Par Hajar Kharroubi et Abderrahim Et-Tahiry
Le 28/10/2022 à 10h04