Vidéos. Neurochirurgie: qui est Najia El Abbadi, la candidate à la présidence de la Fédération mondiale?

Najia El Abbadi, neurochirurgienne marocaine, brigue la présidence de la la Fédération mondiale de neurochirurgie.

Najia El Abbadi, neurochirurgienne marocaine, brigue la présidence de la la Fédération mondiale de neurochirurgie. . Said Bouchrit/ Le360

Le 19/08/2021 à 16h27

VidéoLa Fédération mondiale des sociétés de neurochirurgie pourrait être présidée, pour la première fois, par une femme exerçant sur le continent africain. Et c’est une Marocaine qui se jette dans l’arène électorale. Qui est-elle?

Ceux qui la connaissent en parlent comme d'une chirurgienne pleine d’humanisme et d’une professeure engagée. «Najia El Abbadi est une artiste du bistouri, une référence en matière de neurochirurgie», témoigne un de ses confrères, prêt à défier les bouchons sur des kilomètres pour siroter un café avec sa collègue.

L’estime portée à Najia El Abbadi par ses pairs du bloc opératoire se reflète par son élection en tant que présidente de l’association marocaine de neurochirurgie. C’est que le médecin diplômé il y a plus de 30 ans à Rabat - puis en France et aux Etats-Unis - a fait tant de chemin: professeur de neurochirurgie en 1994 à l’université Mohammed V de Rabat; assistante en chef, puis cheffe du département de neurochirurgie à l’hôpital universitaire Ibn Sina; cheffe du département de neurochirurgie à l’hôpital universitaire international Cheikh Zaid et présidente du département de chirurgie de l’Université internationale des sciences de la santé Abulcasis à Rabat, qui fait partie du centre de référence WFNS (Fédération mondiale des sociétés de neurochirurgie) pour la formation des neurochirurgiens africains.

«J'ai eu l'opportunité d'enseigner la neurochirurgie à de nombreuses générations de neurochirurgiens africains et d'introduire de nouvelles techniques et technologies et de réussir à développer les principales sous-spécialités neurochirurgicales avec mes collègues et amis au Maroc et en Afrique», nous explique-t-elle.

Najia El Abbadi a également eu la reconnaissance de ses confrères du monde arabe puisqu’elle préside depuis 2018 la société panarabe de neurochirurgie. Avec son leadership inné, la doctoresse dévouée aspire aujourd’hui à de nouvelles responsabilités et se lance dans une bataille électorale pour briguer le poste de présidente de la Fédération mondiale des sociétés de neurochirurgie, une organisation non-gouvernementale regroupant 134 sociétés savantes.

Entre deux interventions chirurgicales, la professeure Najia El Abbadi s’est livrée devant notre caméra.

Pour convaincre ses 30.000 confrères neurochirurgiens à travers la planète, qui voteront le 28 août prochain, la candidate marocaine a axé son programme sur «le renforcement des capacités des pays à revenus faibles et intermédiaires, avec une attention particulière aux pays africains, notamment à travers l’organisation de modules de formation, l’octroi de bourses aux jeunes spécialistes africains et d’échanges d’experts», comme elle nous l’explique. Plus de détails dans cet extrait de son film de campagne.

Par Fahd Iraqi et Said Bouchrit
Le 19/08/2021 à 16h27