Vidéo. Suspension des vols: les Français établis au Maroc espèrent «une souplesse» pendant les fêtes de Noël

Elodie Martellière, présidente de Français du Monde-ADFE Maroc.
Elodie Martellière, présidente de Français du Monde-ADFE Maroc. . Brahim Moussaaid / Le360  
Le 27/11/2021 à 14h54

VidéoLa communauté française établie au Maroc, estimée à environ 100.000 personnes entre résidents et touristes, a accueilli avec beaucoup d'émotion et de tristesse la décision des autorités marocaines de suspendre les vols aériens à destination et en provenance de la France.

L’association Français du Monde-ADFE, section Maroc, comprend la mesure de suspension des liaisons dont le but est de protéger le pays contre la propagation du Covid-19, mais estime qu'elle risque d'entraîner une situation pénalisante puisqu'elle intervient à l’approche des fêtes d’années.

«La mesure pénalise d’autant plus qu’elle coïncide, à quelques semaines près, avec les fêtes familiales tant attendues de Noël et du nouvel an, au Maroc et en France», a affirmé Elodie Martellière, présidente de Français du Monde-ADFE Maroc, dans une déclaration pour Le360.

«Les Français apprécient le Maroc et ils sont solidaires avec lui dans ces moments difficiles, mais nous aurions aimé d’un autre côté, nous Français établis ici, soit partir en France ou soit accueillir ici nos proches dans cette période des fêtes de fin d’année», a-t-elle ajouté.

Selon Elodie Martellière, la décision de suspendre les vols avec la France, la Russie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, ne manquera pas d’impacter son industrie touristique. «Les ressortissants français établis au Maroc sont solidaires avec le Royaume et nous allons traduire cette solidarité en célébrant nos fêtes respectives dans les hôtels du pays».

Pour rappel, les autorités marocaines ont décidé, jeudi 25 novembre, de suspendre les vols réguliers de passagers à destination et en provenance de la France. De plus, les liaisons maritimes avec la France, dans les deux sens, seront également suspendues. Ces mesures prendront effet dès dimanche 28 novembre à 23h59, et ce, jusqu’à nouvel ordre. 

La France qui fait face à la cinquième vague a annoncé, jeudi 25 novembre 2021, un durcissement des contraintes et ouvre le rappel à la vaccination contre le Covid-19, le plus souvent la troisième dose, à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid
Le 27/11/2021 à 14h54