Vidéo. Casablanca: juifs, chrétiens et musulmans célèbrent Hanouka main dans la main

Juifs, musulmans et chrétiens réunis pour participer aux célébrations d’une des plus importantes fêtes juives, Hanouka, à Casablanca.
Juifs, musulmans et chrétiens réunis pour participer aux célébrations d’une des plus importantes fêtes juives, Hanouka, à Casablanca. . khalil Essalak / Le360
Le 02/12/2021 à 18h29

VidéoA l’initiative de l’association Marocains Pluriels, la synagogue Nevé Shalom de Casablanca, sous la direction du rabbin Jacky Sebag, a ouvert ses portes aux musulmans et aux chrétiens pour participer aux célébrations d’une des plus importantes fêtes juives, la fête des lumières, Hanouka. Le360 a immortalisé ce moment fort de fraternité.

C’est sous le signe de la fraternité, la paix et la diversité que l’association Marocains Pluriels a placé cet évènement, mettant en exergue l’histoire et les valeurs intrinsèques qui habitent le Royaume du Maroc depuis des siècles.

«C’est un évènement unique en son genre parce que c’est la première fois que des frères et sœurs de confessions différentes à la religion juive sont là (à la synagogue), participent et vivent avec nous l’évènement et c’est extraordinaire. C’est propre au Maroc, ce n’est pas quelque chose d’étrange, c’est quelque chose dont nous avons l’habitude au Maroc», a déclaré le rabbin Jacky Sebag.

Echanges, prières, douâa et partage ont rythmé cette cérémonie, marquée par la présence d’invités prestigieux, diplomates, artistes, écrivains, représentants de la société civile et membres de la communauté marocaine, toutes confessions confondues.

Ont notamment assisté à cette cérémonie, Takashi Shinozuka, ambassadeur du Japon au Maroc, Michelle Outlaw, responsable des affaires culturelles et médiatiques au consulat général des Etats-Unis à Casablanca, Bennet Thor Kjedlsen, consul général de Norvège, Ghita Lahlou Al Yacoubi, consule générale honoraire du Japon, le père Manuel Corullon, directeur de l’ordre des Franciscains du Maroc, ainsi que Omar Amrani Mrini, Mokaddem de la Zaouïa Harrakiya de Casablanca.

Moments forts de cet évènement, l’allumage de la 4e bougie du chandelier (appelé hanoukia), par les représentants des trois religions ainsi que les invités de marque.

«L’idée est venue d’allumer la 4e bougie, qui est celle du milieu et nous avons voulu élargir le cercle en invitant des musulmans, notamment des jeunes, pour qu’ils se réapproprient leur histoire, mais en même temps nous avons voulu associer nos amis chrétiens qui vivent sur notre sol. Nous voulions faire de ce moment, l’allumage de cette bougie, un moment festif, convivial, d’histoire et de diversité. Nous voulions aussi envoyer un message au-delà de nos frontières et dire qu’au Maroc c’est possible. Juifs, chrétiens et musulmans se retrouvent pour célébrer des fêtes communes. La fraternité c’est possible, il suffit de le vouloir», a indiqué Ahmed Ghayat, président de l'association Marocains Pluriels.

Hanouka, aussi appelée la Fête des Lumières, est célébrée, cette année, du 28 novembre au 6 décembre. Pendant ces huit jours, une bougie est allumée, chaque jour, sur la hanoukia, symbolisant le miracle de la fiole d’huile d’olive qui a brûlé pendant huit jours avec une quantité d’huile à peine suffisante pour une seule journée.

En référence à l'huile du miracle de Hanouka, des aliments frits dans l'huile, notamment des beignets, sont dégustés lors de cette fête.

Dans le cadre de ces festivités, une exposition de hanoukiotes représentant notamment des bougies, des rameaux d’olivier et des chandeliers à huit branches, réalisées par des enfants, et qui feront l’objet d’un concours, a été organisée.

A cette occasion, le rabbin de la synagogue Nevé Shalom, Jacky Sebag, a réitéré l’indéfectible attachement de la communauté juive à Sa Majesté le Roi, et à son identité marocaine ainsi que sa constante mobilisation derrière le Souverain.

Par Mehdi Heurteloup et Khalil Essalak
Le 02/12/2021 à 18h29