Immigration clandestine: ce qui s'est réellement passé à l'aéroport de Barcelone

L'aéroport de Barcelone.
L'aéroport de Barcelone. . DR

Revue de presseKiosque360. Une opération d'immigration clandestine rocambolesque s'est déroulée à l'aéroport de Barcelone, après l'atterrissage en urgence d'un avion reliant Casablanca à Istanbul. Voici le détail dans une revue de presse tirée du quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

Le 08/12/2022 à 21h46

C’est un scénario digne d’un film hollywoodien. Un avion a été détourné, en le poussant à atterrir en urgence à l'aéroport de Barcelone, en Espagne, dans le cadre d’une tentative collective d’immigration clandestine. C’est en tout cas ce qu’indiquent les premiers éléments de l’enquête menée par les services de la police locale après l’atterrissage en urgence d’un avion qui devait relier le Maroc à la Turquie.

Dans son édition du vendredi 9 décembre, Al Ahdath Al Maghribia revient sur l’incident qui a eu lieu mercredi dernier, lorsqu’un avion de la compagnie turque Pegasus, assurant la liaison Casablanca-Istanbul, a dû atterrir en urgence à Barcelone à cause d’une passagère sur le point d'accoucher. Sauf qu’une fois l'avion à terre, 28 individus se sont précipités vers la porte de sortie pour tenter de fuir.

Emmenée en urgence à l’hôpital, il s’est finalement avéré que la femme enceinte était encore loin d'accoucher. Tout indiquait en revanche qu’elle avait simulé ses contractions pour provoquer l’atterrissage en urgence de l’avion pour permettre à plusieurs individus d’immigrer clandestinement en Espagne.

Au même moment, ajoute le quotidien, c’est une véritable course-poursuite qui a été lancée sur le tarmac de l’aéroport pour tenter de rattraper les 28 individus qui se sont échappés de l’avion. Ces derniers voulaient profiter du fait que le jour n’était pas encore levé pour disparaître dans la nature, mais leur plan est tombé à l’eau. En tout cas pour une grande partie d’entre eux. 

Selon le journal, 14 individus, dont la femme enceinte, ont rapidement été arrêtés. Cinq d’entre eux ont même été refoulés dans le même avion, après que l’équipage de ce dernier a accepté de les reprendre. Les autres, y compris la femme enceinte, ont été empêchés de monter à bord par les services de police, qui les accusent désormais d’être les auteurs d’un crime punissable légalement.

L’enquête se poursuit afin de retrouver les individus disparus. En attendant, Al Ahdath Al Maghribia rappelle que ce n’est pas la première fois qu’une opération du genre se produit, expliquant que le stratagème de ces candidats à l’immigration clandestine est connu: profiter de la non obligation de visa pour voyager en Turquie pour provoquer des atterrissages en urgence dans des aéroports européens et prendre la fuite.

Par Fayza Senhaji
Le 08/12/2022 à 21h46