Hépatite d'origine inconnue chez les enfants: aucun cas n’a été détecté au Maroc, rassure le ministère de la Santé

Siège du ministère de la Santé et de la Protection sociale à Rabat. 
Siège du ministère de la Santé et de la Protection sociale à Rabat.  . MAP

Aucun cas d’hépatite, touchant les enfants et dont l’origine est inconnue et qui avait déjà été identifié en Europe et en Amérique du Nord, n’a été, jusqu’à présent, détecté au Maroc, selon le ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Le 22/04/2022 à 21h37

Dans un communiqué diffusé ce vendredi 22 avril 2022, le ministère de la Santé et de la Protection sociale indique suivre de près la situation épidémiologique mondiale, dans le cadre du dispositif international de vigilance sanitaire du Centre national d’opérations d’urgence en santé publique (CNOUSP).

Le ministère souligne également suivre toutes les recommandations émises à cet égard par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l'agence de sécurité sanitaire britannique (UKHSA). 

La tutelle rassure également sur le fait que le système national de surveillance épidémiologique n'a enregistré aucune évolution du niveau du nombre habituel de cas d'hépatite enregistrés au niveau national, et qu’aucun cas similaire n'a été recensé.

Le 5 avril 2022, l’OMS a été informée de 10 cas d’hépatite aiguë sévère d’étiologie inconnue chez des enfants de moins de 10 ans dans le centre de l’Ecosse. D’autres cas ont été recensés par la suite au Royaume-Uni, mais aussi dans des pays d'Europe et d'Amérique du Nord.

Cette institution onusienne souligne que cette maladie touche principalement les enfants de moins de 10 ans, et se manifeste par des symptômes comme la jaunisse, des diarrhées, des vomissements et des douleurs abdominales. Les virus de l’hépatite (A, B, C, E et D, le cas échéant) ont été exclus après des tests de laboratoire, tandis que des enquêtes supplémentaires sont en cours pour comprendre l’étiologie de ces cas. 

Par Hajar Kharroubi
Le 22/04/2022 à 21h37