Guerre en Ukraine: évacuation de 35 étudiants bloqués à Soumy

Des réfugiés ukrainiens à la frontière polonaise, au poste-frontière de Medyka, dans le sud-est de la Pologne, le 9 mars 2022.
Des réfugiés ukrainiens à la frontière polonaise, au poste-frontière de Medyka, dans le sud-est de la Pologne, le 9 mars 2022. . Louisa GOULIAMAKI / AFP

L’ambassadeur du Maroc en Ukraine, Faouz El Achabi, a affirmé que 35 étudiants, qui étaient bloqués à Soumy, ont été évacués mardi dernier, 8 mars 2022, en coordination avec les autorités du pays.

Le 11/03/2022 à 08h09

L’ambassade du Royaume a mobilisé toutes ses ressources pour trouver une solution à ces étudiants pour qu’ils puissent quitter Soumy, une ville située à la frontière russo-ukrainienne, a précisé Faouz El Achabi, soulignant que les contacts ont été maintenus avec eux jusqu'à leur sortie de cette ville à destination de Poltava puis Lviv.

Ces étudiants sont montés à bord du train, le moyen le plus sûr, puis se sont déplacés de Poltava à la ville de Lviv, un trajet qui a duré 28 heures, a indiqué la diplomate.

Depuis le début de la crise, a poursuivi Faouz El Achabi, et en application des Hautes Instructions Royales, l'ambassade a créé, en coordination avec le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, une cellule de crise, opérationnelle 24 heures sur 24, afin de faciliter l’opération de départ des ressortissants marocains d'Ukraine, ajoutant que plus de 7.000 Marocains ont pu quitter ce pays et regagner le Royaume.

la diplomate a expliqué que l’opération d’évacuation des étudiants était longue et ardue, en raison des négociations difficiles qui ont précédé la conclusion d'un accord de cessez-le-feu entre la Russie et l'Ukraine, et a précisé que l'ambassade du Maroc et la cellule de crise étaient restées en contact permanent avec les étudiants marocains jusqu'à leur arrivée à un endroit sûr.

Le 11/03/2022 à 08h09