Covid-19 au Maroc: 98 nouvelles contaminations en 24 heures, aucun décès et 952 cas actifs

Un soignant administre la troisième dose d'un vaccin anti-Covid-19 dans un centre de vaccination à Azilal, le 24 janvier 2022.

Un soignant administre la troisième dose d'un vaccin anti-Covid-19 dans un centre de vaccination à Azilal, le 24 janvier 2022. . MAP

Aucun décès, 98 nouveaux cas de contamination et 125 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, les 21 et 22 mai 2022. Les cas encore actifs s'élèvent à 952, alors que plus de 6,36 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Le 22/05/2022 à 14h11

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://covid.le360.ma.

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le dernier bilan arrêté fait état de 4 cas de contamination. Le pays totalise 265.851 cas de contamination, dont 6.875 décès et 178.381 guérisons.

En Tunisie, les données quotidiennes des contaminations ne sont plus disponibles. Selon le dernier bilan disponible, le pays totalise 1.041.789 cas de contamination, dont 28.566 décès et 1.027.699 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie, 33 cas de contamination et 17 guérisons ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays comptabilise 58.972 cas de contamination au Covid-19, dont 982 décès et 57.755 guérisons.

L’Espagne a assoupli samedi les règles d’entrée sur son territoire pour les touristes non-vaccinés ne venant pas de l’Union européenne. Madrid a ainsi donné un coup de pouce au secteur clé du tourisme à l’approche des vacances estivales.

Jusqu’à présent, les voyageurs en provenance de l’extérieur de l’Union européenne ne pouvaient entrer qu’avec une preuve de vaccination ou de guérison du Covid-19. Mais à partir de samedi, ces visiteurs sont également autorisés à entrer avec un test négatif, a annoncé le ministère espagnol des Transports dans un communiqué.

L'île de Pâques, à 3.500 kilomètres à l'ouest de la côte chilienne, dans l'océan Pacifique, se rouvrira au monde le 1er août après plus de deux ans de fermeture due à la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi le gouvernement chilien.

Il a été convenu que l'ouverture de Rapa Nui (île de Pâques) aurait lieu le lundi 1er août 2022, indique un communiqué du ministère de l'Economie, du Développement et du Tourisme à propos de cette île mondialement connue pour ses moais, ces immenses statues de pierre à forme humaine.

C'était initialement prévu pour février, sans que cela se soit concrétisé sous le gouvernement de l'ex-président conservateur Sebastián Piñera (2018-2022).

Après l'arrivée au pouvoir du président de gauche Gabriel Boric en mars, les autorités ont conçu un plan de réouverture de l'île de Pâques, dont la principale source de revenus était le tourisme national et international avant que les vols ne soient cloués au sol le 16 mars 2020 à la suite de la recension des premiers cas de coronavirus dans le pays.

L'île ne compte actuellement qu'un seul vol hebdomadaire, de la compagnie chilo-brésilienne Latam, avec accès limité. A partir du 1er août, deux ou trois vols par semaine seront effectués par la même compagnie aérienne pour transporter les touristes.

Des milliers d'habitants de Pékin ont été envoyés de force en quarantaine en pleine nuit de vendredi à samedi, après la découverte de 26 cas de Covid-19 dans leur résidence, selon des images et un avis officiel largement partagés sur les réseaux sociaux.

Plus de 13.000 habitants du complexe résidentiel Nanxinyuan, dans le sud-est de la capitale, bien que testés négatifs au virus, ont été transportés dans la nuit vers des hôtels d'isolement et menacés de représailles s'ils résistaient.

«Les experts ont décidé que tous les résidents de Nanxinyuan seront soumis à une quarantaine à partir de minuit le 21 mai pour sept jours», peut-on lire dans une annonce des autorités sanitaires du district de Chaoyang. «Veuillez coopérer, sinon vous subirez les conséquences légales», ont-elles ajouté.

Pékin est confrontée à sa plus forte flambée de contaminations depuis le début de la pandémie. Le variant Omicron a infecté plus de 1.300 personnes depuis fin avril, entraînant la fermeture indéfinie des restaurants, des écoles et des sites touristiques.

La Chine mène une politique draconienne de «zéro Covid»: fermeture des frontières, tests massifs, confinements de villes entières et quarantaines forcées pour les cas contact.

La pandémie a fait officiellement au moins 6.298.748 morts dans le monde depuis fin décembre 2019. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (1.028.741), devant le Brésil (665.595), l'Inde (524.348) et la Russie (378.168).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Par Majda Benthami
Le 22/05/2022 à 14h11