Covid-19 au Maroc: 938 nouvelles contaminations en 24 heures, aucun décès et 3.563 cas actifs

Des personnes attendent leur tour pour recevoir une injection d'un vaccin anti-Covid-19, à Marrakech, le 31 décembre 2021. 

Des personnes attendent leur tour pour recevoir une injection d'un vaccin anti-Covid-19, à Marrakech, le 31 décembre 2021.  . MAP

Aucun décès, 938 nouveaux cas de contamination et 325 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, les 7 et 8 juin 2022. Les cas encore actifs s'élèvent à 3.563, alors que plus de 6,46 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Le 08/06/2022 à 14h18

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://covid.le360.ma.

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le dernier bilan arrêté fait état de 4 cas de contamination. Le pays totalise 265.904 cas de contamination, dont 6.876 décès et 178.423 guérisons.

En Tunisie, 510 nouveaux cas de contamination et 662 guérisons ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays totalise 1.042.872 cas de contamination, dont 28.641 décès et 1.028.885 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie, 7 cas de contamination et 15 guérisons ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays comptabilise 59.212 cas de contamination au Covid-19, dont 982 décès et 58.101 guérisons.

Le géant pharmaceutique britannique AstraZeneca a publié mercredi de nouvelles données positives sur un test de phase 3 pour son médicament anti-Covid-19, Evusheld.

Ces résultats publiés dans la revue The Lancet Respiratory Medicine montrent qu'Evusheld «apporte une protection statistique notable contre l'évolution vers une forme sévère de Covid-19 ou vers la mort comparé à l'utilisation d'un placebo», écrit AstraZeneca dans un communiqué.

Cet essai «montre le bénéfice d'un traitement en ambulatoire avec Evusheld des cas de Covid-19 légers à modérés», d'après le groupe.

Lors de cet essai intitulé TACKLE, «90% des participants avaient un risque de progression de leur Covid-19 vers une forme sévère à cause de comorbidités ou de leur âge», note le laboratoire.

L'essai a été mené sur 95 sites aux Etats-Unis, en Amérique latine, en Europe et au Japon auprès de 903 participants.

Des experts indépendants ont recommandé mardi l'autorisation en urgence aux Etats-Unis du vaccin contre le Covid-19 de Novavax, laissant désormais à l'Agence américaine des médicaments le soin de rendre sa décision finale sur ce remède, déjà disponible dans de très nombreux autres pays.

Trois vaccins sont pour le moment autorisés aux Etats-Unis: ceux à ARN messager de Pfizer et de Moderna, et celui de Johnson & Johnson.

Mais l'accès à ce dernier a récemment été limité par les autorités sanitaires, en raison d'un risque accru de graves thromboses. Il est désormais réservé aux adultes refusant d'être vaccinés avec Pfizer ou Moderna, ou ne pouvant les recevoir pour des raisons médicales ou d'accès limité.

Certains espèrent ainsi que le vaccin de Novavax, qui utilise une technique différente des autres, puisse constituer une alternative supplémentaire pour les réticents à l'ARN messager, dans un pays où le taux de vaccination de la population adulte stagne à un peu plus de 76%.

La pandémie a fait officiellement au moins 6.323.334 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (1.034.284), devant le Brésil (667.400), l'Inde (524.715) et la Russie (379.657).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Par Majda Benthami
Le 08/06/2022 à 14h18