Covid-19 au Maroc: 35 nouvelles contaminations en 24 heures, un décès et 192 cas actifs

La campagne nationale de vaccination se poursuit dans des conditions sanitaires et organisationnelles optimales à Marrakech, avec l'adhésion des populations cibles à recevoir une troisième dose d'un vaccin anti-Covid-19.  

La campagne nationale de vaccination se poursuit dans des conditions sanitaires et organisationnelles optimales à Marrakech, avec l'adhésion des populations cibles à recevoir une troisième dose d'un vaccin anti-Covid-19.   . MAP

Un décès, 35 nouveaux cas de contamination et 23 guérisons ont été confirmés dans le Royaume, les 24 et 25 octobre 2022. Les cas encore actifs s'élèvent à 192, alors que plus de 6,83 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Le 25/10/2022 à 14h52

Nouveaux cas de contamination, rémissions, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien: https://covid.le360.ma.

Au Maghreb, l'Algérie ne communique pas le nombre de tests de dépistage, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. Le dernier bilan arrêté fait état de cinq cas de contamination et d’aucun décès. Le pays totalise 270.788 cas de contamination, dont 6.881 décès et 182.392 guérisons.

En Tunisie, 114 cas de contamination et 126 guérisons ont été enregistrés, selon le dernier bilan hebdomadaire disponible. Le pays totalise 1.146.044 cas de contamination, dont 29.257 décès et 1.132.861 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie, 29 cas de contamination ont été enregistrés, selon le dernier bilan disponible. Le pays comptabilise 63.293 cas de contamination au Covid-19, dont 997 décès.

Les écoliers américains ont vu leurs niveaux de lecture et de mathématiques chuter de manière spectaculaire après plusieurs années d'école perturbées par la pandémie de Covid-19, selon un rapport publié lundi par le ministère de l'Education.

L'évaluation nationale des progrès pédagogiques (NAEP), dont les résultats ont été publiés pour la première fois depuis 2019, a jaugé les niveaux d'élèves de 9 et 14 ans dans les écoles publiques.

Les données montrent que leurs niveaux de lecture sont revenus à ceux de 1992, tandis que ceux de mathématiques sont revenus aux niveaux de 2003. Un quart des élèves de 9 ans, et près de 40% des élèves de 14 ans, n'ont pas assimilé les concepts mathématiques de base pour leur classe d'âge, révèlent-elles.

Avant les résultats publiés lundi, des études avaient montré comment les fermetures d'écoles en raison du Covid-19 avaient affecté de manière négative l'instruction des élèves, touchant tout particulièrement les familles à bas revenus et celles issues de minorités ethniques.

Le Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires (Covars) évoque dans son premier avis, rendu lundi, une vague épidémique actuelle du Covid-19 d'intensité modérée, tout en restant prudent pour la suite face à de potentiels nouveaux variants.

Un rebond pandémique en France et en Europe affecte les sujets âgés et reste pour l'instant d'intensité modérée mais avec une dynamique à surveiller, selon le successeur du Conseil scientifique, présidé par l'immunologue Brigitte Autran.

Dans son viseur notamment: la croissance rapide du sous-variant d'Omicron BQ.1.1, détecté dans l'Hexagone mi-septembre. Il représente désormais 15% des virus détectés en France métropolitaine, et près de la moitié en Ile-de-France.

Quoiqu'il en soit, le redémarrage épidémique observé en France, comme dans une partie de l'Europe, ne semble pas être dû à l’apparition d'un nouveau variant stricto sensu, estime-t-il, mais plutôt à un ensemble d'autres facteurs (baisse d'immunité collective, conditions climatiques favorable à la diffusion du virus...).

Selon l'organisme de veille, l'analyse des taux de croissance des différents indicateurs épidémiologiques suggère qu'on pourrait être très proche du pic épidémique.

La pandémie a fait officiellement au moins 6.583.170 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (1.092.948), devant le Brésil (687.680), l'Inde (528.977) et la Russie (389.626).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en considération la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Par Majda Benthami
Le 25/10/2022 à 14h52