Société

Couverture médicale de base: le premier bénéficiaire de l’AMO Tadamon «se porte bien»

VidéoOpéré gratuitement à cœur ouvert dans une clinique privée à Casablanca, le premier bénéficiaire de l’AMO Tadamon est sorti, ce lundi 5 décembre, de la salle de soins intensifs. Il «se porte bien». Réservée aux personnes démunies, l’AMO Tadamon est entrée en vigueur jeudi 1er décembre 2022, pour remplacer le Régime d’assistance médicale (RAMED).

Par Fatima Zahra El Aouni et Adil Gadrouz
Le 06/12/2022 à 07h58
cover AMO مستجدات الوضع الصحي لأول مستفيد من
Bouchta Boukhlik, le premier bénéficiaire de l’Assurance maladie obligatoire (AMO Tadamon), en compagnie du Mehdi Ouazzani, anesthésiste-réanimateur. | Adil Gadrouz / Le360

Bouchta Boukhlik, opéré à cœur ouvert gratuitement dans une clinique privée à Casablanca, se porte bien aujourd’hui, confirme le docteur Mehdi Ouazzani, anesthésiste-réanimateur dans une déclaration pour Le360.

Il a affirmé que cette intervention chirurgicale a été couronnée de succès ajoutant que le patient pourra quitter la clinique, ce jeudi 8 décembre, s’il est en bon été de santé.

«Je me porte bien. Je tiens à remercier de tout mon cœur le personnel de la chirurgie et des soins intensifs», a déclaré Bouchta Boukhlik, interrogé par Le360.

Cet agriculteur est le premier bénéficiaire de l’Assurance maladie obligatoire (AMO Tadamon) réservée aux personnes démunies, entrée en vigueur jeudi 1er décembre 2022, pour remplacer le Régime d’assistance médicale (RAMED).

D’après les informations recueillies par Le360 auprès de l’administration de la clinique, cette opération, qui coûte environ 130.000 dirhams, ainsi que les frais d’hospitalisation, seront intégralement pris en charge par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Il convient de rappeler que Salma Afkir, directrice du pôle Assurance maladie obligatoire à la CNSS, avait précisé, pour Le360, que ce nouveau régime couvrira les bénéficiaires du RAMED, ainsi que leurs ayants droit. «La CNSS procédera automatiquement au basculement de ces personnes sous le régime de l’AMO. Ces dernières seront notifiées par SMS pour télécharger les attestations d’adhésion», avait détaillé la responsable.

«C’est le gouvernement qui prend en charge le paiement des cotisations de cette catégorie des citoyens au régime de l’AMO. Ces derniers peuvent désormais bénéficier gratuitement des prestations sanitaires dans les établissements publics, ainsi que d’un remboursement sur les prestations servies dans le secteur privé, à l’instar des fonctionnaires des administrations publiques et des employés du secteur privé», avait ajouté la responsable à la CNSS.

Par Fatima Zahra El Aouni et Adil Gadrouz
Le 06/12/2022 à 07h58

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800