Congrès de médecine d’urgence à Rabat: les spécialistes décidés à s’impliquer davantage dans la réforme de la santé

Près de 500 médecins et spécialistes des urgences participent, du 20 au 22 octobre 2022 à Rabat, au 6e congrès de médecine d’urgence.
Près de 500 médecins et spécialistes des urgences participent, du 20 au 22 octobre 2022 à Rabat, au 6e congrès de médecine d’urgence. . le360
Le 21/10/2022 à 19h21

VidéoLa Société marocaine de médecine d’urgence (SMMU) vient de s’engager, lors du sixième congrès international de la médecine d’urgence, qui se tient du 20 au 22 octobre 2022 à Rabat, à s’impliquer «d’avantage dans la réussite du projet de réforme de la santé et de la protection sociale».

Près de 500 médecins et spécialistes des urgences, dont certains sont issus d’Afrique, d’Europe et du monde arabe, participent à cette conférence organisée, cette année, sur le thème «Les essentiels en médecine d’urgence».

Le professeur Ahmed Rhassane El Adib, président de la SMMU, a pris «l’engagement d'élargir le partenariat de son organisation avec le ministère de tutelle pour développer la médecine des urgences», cette dernière constituant, encore, un point noir dans le secteur de la santé publique au Maroc.

Le Royaume connaît actuellement, a-t-il regretté, un déficit en médecins urgentistes, dont le nombre ne dépasse pas au total 30 spécialistes.

«Il faut former davantage les lauréats en médecine (cinq ans de plus), les infirmiers et les techniciens spécialistes. Il faut également former le citoyen en l’initiant aux pratiques des premiers secours, assurer un transport sanitaire approprié, sans oublier, bien sûr, de fournir aux hôpitaux les équipements et les installations adéquats», a déclaré à la presse le président de la SMMU.

«Notre congrès se tient à un moment déterminant pour l’avenir de la santé, qui est en pleine phase de construction et de débats enrichissants dans le cadre de la refonte du système de la santé et du chantier de la protection sociale lancés par le roi Mohammed VI, et où les urgences, dans toutes leurs composantes, constituent un point central et incontournable», a souligné le praticien.

Selon le professeur, Ahmed Rhassane El Adib, le 6e congrès de Rabat est un lieu «d’apprentissage intensif, d’échanges et de partages autour de multiples thématiques et de sessions extrêmement riches et variées animées par des experts nationaux et internationaux». 

Ainsi, une série de tables rondes a été organisée et animée par d’éminents experts sur les thèmes des «Urgences mère-enfant», «Urgences infectieuses», «Urgences hémodynamiques», et «Urgences respiratoires».

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid
Le 21/10/2022 à 19h21