Casablanca: des enfants en atelier sur l'importance de la lutte contre les violences faites aux femmes

Chaymaa Wahb, assistante sociale, a animé un atelier sur les valeurs de citoyenneté et l’importance de la lutte contre les violences basées sur le genre.
Chaymaa Wahb, assistante sociale, a animé un atelier sur les valeurs de citoyenneté et l’importance de la lutte contre les violences basées sur le genre. . Said Bouchrit / Le360 (capture image vidéo)
Le 13/02/2022 à 15h20

VidéoCasablanca a abrité, du 7 au 11 février, une colonie de vacances au profit des écoliers des quartiers de Hay Mohammadi, de Dar Bouazza et de Derb Ghellef, visant à promouvoir la culture des droits de l'Homme, l’importance de la lutte contre les violences basées sur le genre, les valeurs de citoyenneté et l'égalité des sexes. Reportage.

L’Association Tahaddi pour l’égalité et la citoyenneté (ATEC), avec le soutien de l'ambassade de France au Maroc et en partenariat avec le réseau Aman, en l’occurrence les associations Qoloub Arrahma et développement de la créativité féminine, ont organisé du 7 au 11 février une colonie de vacances visant à lutter contre les violences à l'égard des femmes et promouvoir la culture des droits de l'Homme, les valeurs de citoyenneté et l'égalité des sexes.

Approchée par Le360, Chaymaa Wahb, assistante sociale, indique que cette colonie de vacances vise à sensibiliser les enfants à l’importance des valeurs de la citoyenneté, telles que le civisme, la civilité, la solidarité, le vivre-ensemble, entre autres.

Elle a également souligné qu’un atelier ayant pour objectif de renforcer les mécanismes de signalement des violences basées sur le genre a été organisé. Il vise ainsi à faire prendre conscience du sexisme et des inégalités entre les femmes et les hommes dans les différents domaines de la société, pour prévenir les violences sexistes et sexuelles, et faire réfléchir aux stéréotypes de genre, tout en connaissant leurs impacts.

De leur côté, les différents participants ont reconnu que les violences subies par les femmes constituent l’une des violations des droits les plus répandues au Maroc, notant, par ailleurs, l’importance de lutter contre ces agissements. 

Par Fatima El Karzabi et Said Bouchrit
Le 13/02/2022 à 15h20