Une première: la Marine royale participe aux manœuvres «Sea Breeze»

Une patrouille de la Marine royale.
Une patrouille de la Marine royale. . DR

Revue de presseKiosque360. Après l’African Lion, le Maroc, à travers sa composante navale la Marine Royale, est invité par les Etats-Unis à participer à l’un des plus grands exercices militaires maritimes, Sea Breeze, près de la mer Noire, du 28 juin au 10 juillet prochain.

Le 22/06/2021 à 20h25

Quelques jours seulement après la fin de l’African Lion, le plus grand exercice conjoint organisé sur le sol africain pour le Commandement américain pour l’Afrique, le Maroc est de nouveau invité à prendre part à un autre exercice militaire. Cette fois-ci, c’est la Marine royale qui représentera le Maroc dans l’exercice militaire Sea Breeze 2021, l’une des plus grandes manœuvres militaires marines au monde.

Dans sa livraison de ce mercredi 23 juin, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia relève que c’est la première participation officielle du Maroc dans cet exercice militaire marin d’ampleur qui se tient annuellement dans la mer Noire, organisé conjointement par les Etats-Unis, représentée par la sixième flotte, et l’Ukraine, avec la participation de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). Le Royaume y participe suite à une invitation des Etats-Unis.

Selon Al Ahdath Al Maghribia, la particularité de l’édition 2021 à laquelle prend part la Marine royale marocaine réside dans la participation des plus fortes marines dans le monde, notamment celle des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de l’OTAN, d’Israël, du Japon, du Brésil et de la France.

Ainsi, du 28 juin au 10 juillet prochain, 5.000 militaires de 32 pays différents prendront part à cet exercice, qui vise à renforcer la sûreté maritime dans la zone entourant la mer Noire. Quarante avions, 32 navires et 18 équipes de forces spéciales sont également attendus lors de cette 21e édition de «Sea Breeze».

Au programme, des exercices d’interdiction maritime, de défense aérienne, de lutte anti-sous-marine, de recherche et de sauvetage, et des opérations spéciales derrière les lignes ennemies. Selon le quotidien, ces exercices ont été pensés pour renforcer la coopération entre les alliés pour assurer la stabilité dans cette région du monde. 

En participant aux manoeuvres de «Sea Breeze», le Maroc, à travers la Marine royale, pourra examiner directement et concrètement les navires de guerre et s’entraîner aux dernières technologies avec les plus fortes marines des pays amis, ce qui explique, selon le quotidien, le report des contrats d’armement pour la marine d’une durée de plus d’un an.

Les manœuvres «Sea Breeze» situées dans la zone entourant la mer Noire entraînent l’inquiétude de la Défense russe, qui estime que «les véritables limites de l’activité militaire dépassent de loin la zone ukrainienne de la mer Noire», explique l’agence de presse russe Sputnik. Le porte-parole du ministère russe de la Défense avait dans ce sens considéré que ces exercices destinés à perfectionner l’interaction entre la flotte, les forces terrestres et l’aviation serviront de transit d’armes de guerre au Donbass.

«C'est là, sous couvert des exercices, qu'il est prévu de livrer aux troupes ukrainiennes des armes modernes, des munitions et de l’équipement», avait-il déclaré, expliquant que ces armes «seront envoyées ensuite aux troupes ukrainiennes et formations nationalistes», indique Sputnik.

Par Khalil Rachdi
Le 22/06/2021 à 20h25

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800