Mustapha Baitas: la stratégie sur la société civile et le prix qui lui est dédié bientôt lancés

Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement.
Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement. . Abderrahim Et-Tahiry / Le360
Le 08/11/2022 à 20h30

VidéoLa stratégie relative à la société civile (2022-2023) est dans sa phase finale avec l’option d’une mise en œuvre prochaine et ce, dans la foulée de l’attribution au mois de décembre de la 4e édition du prix de la société civile, une distinction dotée d’une enveloppe d’environ 430.000 dirhams.

Après deux ans de suspension en raison de la pandémie, «ce 4e prix reprend ses droits pour récompenser les contributions et les initiatives des associations de la société civile, des ONG, ainsi que les services rendus à la société tels que ceux des Marocains résidant à l’étranger» (MRE), a affirmé, ce mardi 8 novembre 2022, Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement dans une déclaration pour Le360.

S’exprimant en marge des questions orales de la Chambre des conseillers, le ministre a qualifié ce prix «d’évènement important pour ce qu’il représente sur les plans national et international, vu qu’il intéresse également les Marocains du monde». Il s’agit, a-t-il estimé, d’une étape «de couronnement de la société civile en raison du rôle important que joue celle-ci dans notre pays».

Mustapha Baitas a, d’autre part, évoqué l’élaboration de la stratégie nationale relative à la société civile, dont les objectifs sont en cours de finalisation. Il a ainsi affirmé que ses grands axes «seront dévoilés prochainement». Ceux-ci visent à «relever le niveau des compétences dans les domaines notamment du financement et des partenariats».

La stratégie, a expliqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, s’est inspirée des expériences positives relevées dans une vingtaine de pays, et offre, par ailleurs, les moyens pour faire face aux difficultés et pour améliorer les actions. Ce plan repose également sur des volets liés aux lois et à la réglementation, et à la coordination en matière de politique publique.

Mustapha Baitas a, d’autre part, révélé avoir mis au point «un décret concernant l’encouragement de la coordination et la concertation en matière de politique publique», un texte qui sera adopté lors d’un prochain conseil de gouvernement.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Abderrahim Et-Tahiry
Le 08/11/2022 à 20h30