Mohand Laenser: "Nos conditions de participation au gouvernement n’ont pas changé"

Mohaned Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire (MP).
Mohaned Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire (MP). . Brahim Taougar Le360

Revue de presseKiosque360. Mohand Laenser, chef du parti du Mouvement populaire (MP), n'est pas content et le fait savoir. Abdelilah Benkirane, premier ministre désigné, n'a pas encore daigné le contacter pour discuter des conditions de participation du parti de l’Épi dans le prochain gouvernement.

Le 27/12/2016 à 23h30

Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement désigné, a choisi de donner la priorité, dans ce round des négociations pour la constitution du gouvernement, aux partis du RNI et à l’USFP. Par contre, il n’a pas pris contact avec celui du Mouvement populaire, alors que le parti participe toujours au gouvernement pour la gestion des affaires courantes.

Mohand Laenser, patron du parti du MP, a ainsi déclaré au journal Al Ahdath Al Maghribia que la balle était à présent dans le camp du secrétaire général du PJD. "Notre position n’a pas changé", a-t-il encore affirmé. A ce propos, le chef du parti de l’Épi a rappelé qu’il maintenait sa position, exprimée il y a deux mois, quant à la nécessité de constituer un gouvernement homogène avec la participation des partis libéraux, car ils sont les seuls à pouvoir répondre aux dossiers qui s’imposent au Maroc. Laenser a ajouté que «le Mouvement populaire attendait de voir si Benkirane avait des choses nouvelles à proposer».

Le journal l’a ensuite interroger sur les portefeuilles ministériels que visaient le MP, au cas où il participerait au gouvernement. «Il est trop tôt pour en parler», s'est cependant contenté de répondre Mohand Laenser.

Après une longue période de blocage, la dernière rencontre entre les leaders du PJD et du RNI laisse espérer l'annonce, dans les prochains jours, d’une formation gouvernementale.

Par Khalil Ibrahimi
Le 27/12/2016 à 23h30