Politique

L'industrie automobile, cette autre obsession que nourrit l'Algérie vis-à-vis du Maroc

Revue de presseKiosque360. Le régime algérien exerce un forte pression sur le groupe Stellantis et formule des conditions strictes pour le lancement, en Algérie, d’une usine d’assemblage de voitures qui puisse concurrencer celles installées au Maroc. Cet article est une revue de presse tirée du site Maroc Intelligence.

Par Hassan Benadad
Le 30/11/2022 à 19h38
Stellantis
DR