L’Europe à la recherche de ses millions de dollars détournés par le Polisario

Aides européennes exposées aux camps de Lahmada. . DR

Revue de presseKiosque360. Le Polisario est dans l’œil du cyclone. Une campagne internationale est actuellement menée pour déterminer le sort des millions de dollars que l’Europe a consentis à titre d’aides humanitaires aux camps de Tindouf. Des aides que le Polisario a détournées.

Le 10/08/2020 à 22h57

Le Polisario est à nouveau pris la main dans le sac, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du mardi 11 août. Cette fois-ci, c’est l’opposition interne au mouvement séparatiste qui révèle, preuves à l’appui et depuis les camps de Lahmada, que les dirigeants du Polisario ont détourné toute l’aide internationale consentie pour la lutte contre la pandémie de coronavirus. En effet, malgré quelque 12 millions de dollars d’aides venues d’Espagne, d'Allemagne, de Suède, Norvège, d'Italie, de Suisse, du Canada et de l'Union européenne, aucun matériel médical n’est venu équiper les rares dispensaires des camps de Lahmada.

Selon Al Ahdath, ce sont des organisations des droits de l’Homme et autres organisations non gouvernementales italiennes qui seraient derrière la récente alerte lancée à l’adresse de la communauté internationale pour enquêter sur le sort des aides humanitaires, dont il est désormais certain qu’elles ne sont jamais parvenues aux habitants des camps de Lahmada auxquelles elles étaient exclusivement destinées. Ces organisations ne cachent pas que ce sont les dirigeants du Polisario, avec la complicité des autorités algériennes, qui sont derrière ce hold-up à grande échelle.

Al Ahdath rapporte aussi que le Polisario aurait déjà, par le passé et pour les seules aides venues de cinq pays de l’UE, détourné pas moins de 105 millions d’euros durant la seule décennie 1994-2004. Ces organisations affirment vouloir attirer l’attention de la communauté internationale sur la gravité de ces détournements de l’aide humanitaire, qui s’apparentent à un crime.

Pour sa part, le site italien informazione.campania.it rapporte le témoignage de plusieurs députés européens qui accusent le duo Polisario-Algérie d’être derrière l’accaparement des aides humanitaires pour des besoins affairistes. Ils exigent du Croissant rouge algérien, seul interlocuteur des donateurs, de livrer à l’UE un rapport détaillé sur les raisons de la disparition des aides destinées aux camps de Lahmada.

Par Mohamed Deychillaoui
Le 10/08/2020 à 22h57