Les académies régionales recrutent 20.000 enseignants contractuels

Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, le 23 novembre 2021, à Rabat. 

Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, le 23 novembre 2021, à Rabat.  . MAP

Revue de presseKiosque360. Les académies régionales d’éducation et de formation organisent des concours pour le recrutement de 20.000 enseignants contractuels. Seuls les candidats dont l’âge ne dépasse pas 30 ans peuvent postuler à ces postes. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Al Akhbar.

Le 08/11/2022 à 23h02

Les académies régionales d’éducation et de formation ont annoncé l’organisation de concours pour le recrutement des enseignants contractuels. Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du mercredi 9 novembre, que 20.000 enseignants contractuels seront embauchés au cours du mois de novembre pour combler le déficit des cadres enseignants enregistré au début de la rentrée scolaire.

L’inscription dans ces concours sera ouverte du 8 au 22 novembre et sera réservée aux seuls candidats âgés de 30 ans au maximum. Le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, maintient cette condition malgré la multiplication des protestations ainsi que les revendications des syndicats et des politiques.

Le groupe du PPS à la chambre des représentants a demandé au ministre de tutelle de renoncer au plafonnement de l’âge étant donné, dit-il, qu’il n’est pas fondé sur des données scientifiques claires. Les députés du PPS appellent à recruter les meilleurs lauréats de la profession d’enseignant tout en aiguisant leurs compétences par une formation adéquate. «Il existe des études qui attestent que la compétence dans la pratique de ce métier n’a aucun rapport avec l’âge. Elle est émane plutôt de la qualité des diplômes universitaires, de la formation fondamentale et de la formation continue ainsi que de l’expérience acquise par toutes les catégories d’âge des pratiquants», argumentent les parlementaires du PPS.

Le quotidien Al Akhbar souligne que le gouvernement a décidé de créer 20.344 postes pour les enseignants contractuels dans les académies régionales d’éducation et de formation. Par ailleurs, le projet de loi de Finances de 2023 prévoit la création de 28.212 postes budgétaires dont 27.662 seront affectés aux différents ministères et aux établissements publics. Le chef du gouvernement héritera de 500 postes budgétaires qu’il répartira sur plusieurs ministères sans oublier la création de 200 emplois en faveur des personnes en situation de handicap.

D’autre part le ministère de l’Éducation nationale a indiqué que l’accord sur le statut des fonctionnaires de ce secteur est de nature à mettre fin à la polémique sur l’intégration des enseignants contractuels. Il faut rappeler que le département de Chakib Benmoussa avait promis d’intégrer ces enseignants dans ce statut suite à des mois de négociations avec les syndicats sur ce sujet.

Par Hassan Benadad
Le 08/11/2022 à 23h02