Le Maroc au cœur de la stratégie diplomatique de l’Espagne pour 2021-2024

Arancha Gonzalez Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères. 

Arancha Gonzalez Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères.  . DR

La stratégie d’action extérieure de l’Espagne pour la période 2021-2024 préconise le renforcement du dialogue et de la coopération avec des pays partenaires, comme le Maroc.

Le 27/01/2021 à 14h38

Cette stratégie, présentée hier, mardi 26 janvier 2021, au Conseil des ministres espagnol, par la ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya, souligne la nécessité et la pertinence d’aller de l’avant dans la consolidation du dialogue avec les pays de la région maghrébine, plus particulièrement le Maroc.

Le document de 100 pages plaide aussi pour l’organisation de consultations politiques régulières avec le Royaume, et la tenue de réunions de haut niveau. De même, la stratégie, qui sera présentée également aux deux chambres du Parlement espagnol, met l’accent sur l’importance de la mise en place de "plans de coopération spécifiques" avec le Maroc dans des domaines d’intérêt commun.

Selon les termes de ce plan fixant les grandes lignes de la politique extérieure de l’Espagne, Madrid envisage d’exercer une "présidence active» en 2021 du Dialogue 5+5 de la Méditerranée occidentale, ainsi que l'organisation du 5e Forum de l'Union pour la Méditerranée". La promotion du voisinage sud de l'UE et de l'Union pour la Méditerranée figure également parmi les priorités de l’Espagne lors des quatre prochaines années.

S’agissant de l’Afrique subsaharienne, l’Espagne œuvrera au renforcement de sa coopération avec les pays du Sahel, au soutien à leur développement économique et social et à leurs processus de renforcement des institutions et à la tenue du 1er Forum hispano-africain sur les villes durables, ajoute le document.

Le 27/01/2021 à 14h38