Istiqlal: Chabat tend à nouveau la main à Baddou et Ghellab

Yasmina Baddou et Hamid Chabat.
Yasmina Baddou et Hamid Chabat. . Brahim Taougar - Le360

Revue de presseKiosque360. Pour ne pas perdre plus de terrain à Casablanca lors des prochaines élections législatives, Hamid Chabat aurait entrepris une réconciliation avec Yasmina Baddou et Karim Ghellab.

Le 07/06/2016 à 21h44

Le secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat, soucieux de ne pas perdre encore trop de terrain à Casablanca lors des élections législatives du 7 octobre prochain, aurait entrepris une tentative de réconciliation avec deux grandes figures casablancaises de son parti, soit Yasmina Baddou et Karim Ghellab, respectivement ancienne ministre de la Santé et ex-président de la première Chambre du Parlement, rapporte Assabah dans son édition de ce mercredi 8 juin. Le journal explique que cette tentative de réconciliation intervient après une phase de froid entre le SG de l’Istiqlal et ses deux principaux soutiens (Baddou et Ghellab) qui lui avaient tourné le dos et même essayé de l'évincer au lendemain des résultats catastrophiques des élections locales et régionales du 4 septembre 2015.

Selon Assabah, la démarche de Hamid Chabat intervient pour empêcher que la présence du PI sur la scène politique de la métropole ne se détériore davantage.Il compterait ainsi sur Yasmina Baddou et Karim Ghellab, non seulement pour qu’ils se présentent aux élections dans leurs circonscriptions respectives, mais aussi et surtout pour convaincre d’autres figures politiques de se porter candidates au nom de l’Istiqlal.

Selon Assabah, une rencontre de réconciliation entre les deux parties pourrait intervenir dans quelques jours, alors que Yasmina Baddou aurait des réserves. En effet, précise le journal, l’ancienne ministre de la Santé aurait émis le souhait de ne pas se porter candidate dans sa circonscription de toujours et de figurer plutôt en bonne place sur la liste nationale réservée aux femmes. 

Par Abdeladim Lyoussi
Le 07/06/2016 à 21h44