DGSN: Hammouchi sanctionne 25 responsables de la PJ de Rabat

DR

Revue de presseKiosque360. Un rapport de la commission d’inspection de la Direction générale de la sûreté nationale a eu raison de plusieurs responsables de la police judiciaire de la capitale. Démis de leurs fonctions, ils attendent aujourd’hui leur réaffectation. Explications.

Le 12/03/2017 à 23h30

Pas moins de 25 hauts fonctionnaires de la police judiciaire de Rabat ont été démis de leurs fonctions. La nouvelle leur a été annoncée samedi dernier à 16h, rapporte Assabah, qui ajoute, dans son édition de ce 13 mars, que les fonctionnaires concernés seront réaffectés à différents services. Mais, précise le quotidien qui parle d'"une première", ils seront à jamais interdits d’exercice au sein de la police judiciaire.

Ces mesures font suite à de nombreux rapports établis par la commission d’inspection de la DGSN qui a fait état de bon nombre de dysfonctionnements impliquant les hauts responsables sanctionnés. Durant l'opération d'inspection qui a duré plus de deux mois, les officiers incriminés ont eu à se rendre, à plusieurs reprises, dans les locaux du tribunal de première instance de Rabat. Cette opération coïncide, d'ailleurs, avec plusieurs affaires dans le cadre desquelles de hauts fonctionnaires de la police de Rabat ont été suspendus ou limogés. Ainsi, le 31 janvier dernier, le tribunal de première instance de Témara avait prononcé une peine d'un mois de prison ferme à l’encontre d'un responsable sécuritaire de la préfecture de police de Rabat, poursuivi pour avoir utilisé son arme de service dans le but d'intimider un barman.

Par Mouna Qacimi
Le 12/03/2017 à 23h30

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800