Chambre des conseillers: malgré les critiques, Enaam Miyara juge positif le bilan de la session d’automne

Enaam Miyara juge le bilan de la session d'automne de la Chambre des conseillers, positif, le jour de la clôture des travaux de l'institution, mercredi 2 février 2022.
Enaam Miyara juge le bilan de la session d'automne de la Chambre des conseillers, positif, le jour de la clôture des travaux de l'institution, mercredi 2 février 2022. . Brahim Moussaaid / Le360
Le 02/02/2022 à 17h38

VidéoLe président de la Chambre des conseillers, Enaam Miyara, a qualifié mercredi de «positif» le bilan législatif de la session d’automne produit par cette institution, dont les travaux ont été clôturés ce mercredi 2 février 2022.

Dans une déclaration pour Le360, Enaam Miyara a estimé que le projet de loi de finances de 2022 a été «une des réalisations positives», puisque de nombreux amendements «ont été introduits sur le texte avant d’être acceptés par le gouvernement, puis adoptés en finale», par son institution.

Le bilan positif, selon l’istiqlalien Enaam Miyara, a porté aussi sur «la stratégie d’action qu’a mise en place la deuxième Chambre du Parlement». Selon lui, la feuille de route a visé «la promotion des actions liées à la législation (21 projets de loi anciens et nouveaux ont été débattus et votés lors de la session), au contrôle du gouvernement et à la diplomatie parallèle».

«Nous pouvons dire aujourd’hui que le bilan est honorable», a souligné le président de cette Chambre en balayant les critiques des conseillers parlementaires de l’opposition. Enaam Miyara a retenu aussi comme éléments positifs les séminaires qui ont eu lieu lors de cette session autour notamment de l’examen, «pour la première fois, du rapport annuel du parquet général», ainsi que la tenue d’un séminaire relatif à la gestion des ressources humaines de la Chambre des conseillers.

Ce débat sur le personnel a eu lieu sur la base d’une expertise initiée par la présidence de la Chambre des conseillers, a conclu Enaam Miyara.

De son côté, Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants, a livré le bilan de son institution en promettant une session d’avril plus consistante et plus riche dans son rendement.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid
Le 02/02/2022 à 17h38