Vidéo. Une nouvelle passerelle reliant Bruxelles à Molenbeek baptisée du nom de feue Fatima Mernissi

La nouvelle passerelle Fatima Mernissi, qui se trouve au-dessus du canal Bruxelles-Charleroi, reliant Molenbeek et la ville de Bruxelles, lors de son inauguration samedi 4 septembre 2021.
La nouvelle passerelle Fatima Mernissi, qui se trouve au-dessus du canal Bruxelles-Charleroi, reliant Molenbeek et la ville de Bruxelles, lors de son inauguration samedi 4 septembre 2021. . Beliris, société de construction en région bruxelloise.

Deux nouvelles passerelles au-dessus du canal Bruxelles-Charleroi, reliant la commune de Molenbeek et la ville de Bruxelles, ont été inaugurées samedi 4 septembre dernier. L’une de ces infrastructures, qui ont été baptisées par les citoyens à l’issue d’un vote en ligne, porte le nom de la défunte sociologue marocaine Fatima Mernissi.

Le 06/09/2021 à 11h21

Inaugurées samedi 4 septembre 2021, deux passerelles portent des noms de femmes inspirantes, Fatima Mernisi et Loredana Marchi, dont les noms ont été choisis lors d’un sondage auquel près de 5.000 personnes ont participé, tout au long de l’été.

Selon agence de presse Belga, la passerelle proche de la Porte de Ninove, située entre les communes de Bruxelles et Molenbeek, au bord d'un canal, porte la passera donc le nom de passerelle Fatima Mernissi, sociologue et écrivaine marocaine décédée en 2015, qui a consacré sa vie à une réflexion féministe et aux libertés des femmes maghrébines.

Fatima Mernissi est une sociologue de premier plan, qui a joué un rôle déterminant dans le développement du féminisme dans le monde musulman. Son essai paru en 1975, Sexe, idéologie, Islam, lui a valu le surnom de "Simone de Beauvoir du Maghreb". Son travail a exploré relation entre le pouvoir, le genre et l’islam et a tisse des liens entre l’Occident et le monde arabe.

Quant à la passerelle proche de la station de métro Comte de Flandre, elle devient la passerelle Loredana Marchi, une pionnière belge de l’intégration, qui œuvre depuis plus de 30 ans aux droits des femmes dans les quartiers de la zone du Canal.

Ans Persoons, échevine de l’Urbanisme et des Espaces publics de Bruxelles, souligne que ces femmes ont construit des ponts entre les cultures et les communautés. "Nous avons cherché des noms de femmes créatrices de liens", précise-t-elle.

"Ce n’est pas par hasard" que ces personnalités ont été choisies, a commenté pour sa part la ministre Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale, en charge de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière.

"Notre histoire est pleine de femmes qui [y] ont contribué, mais on ne les visibilise pas. Les montrer dans l’espace public, c’est faire en sorte d’inspirer les jeunes filles d’aujourd’hui et permettre de redécouvrir leurs histoires", a-t-elle expliqué.

Arrivée sur la passerelle Mernissi 🎷🥁 Du nom de Fatima Mernissi, sociologue et écrivaine marocaine décédée en 2015 qui a consacré sa vie à la réflexion féministe et aux libertés des femmes maghrébines. Aankomst op de Mernissi voetgangersbrug🎺🥁 Genoemd naar Fatima Mernissi, een Marokkaanse sociologe en schrijfster die in 2015 overleed en haar leven wijdde aan feministische reflectie en de vrijheden van Maghrebijnse vrouwen. MIMA - Museum Port de Bruxelles - Haven van Brussel Arcadis @denys @Aelterman Metaalconstructies Bruxelles Mobilité - Brussel Mobiliteit I like Molenbeek Stad Brussel Ville de Bruxelles

Posted by Beliris on Saturday, September 4, 2021
Par Nisrine Zaoui
Le 06/09/2021 à 11h21