Tanger: le groupe Akdital met en service un nouveau complexe hospitalier

L'hôpital privé de Tanger compte 350 collaborateurs et près de 150 médecins exerçant dans diverses spécialités.
L'hôpital privé de Tanger compte 350 collaborateurs et près de 150 médecins exerçant dans diverses spécialités. . Akdital

Le Groupe Akdital vient d’annoncer la mise en service de sa plus grande infrastructure de santé dans la ville du détroit. Il s’agit de l’Hôpital Privé de Tanger, dans lequel est intégré le Centre International d’Oncologie Boughaz de Tanger.

Le 31/10/2022 à 15h18

Le Groupe Akdital a inauguré ce lundi 31 octobre son quatorzième établissement de santé au Maroc. Le nouvel Hôpital Privé de Tanger qui se déploie sur 22.000 m2 est conçu aux meilleurs standards internationaux à l’instar de toutes les autres unités du Groupe. Ce nouveau complexe hospitalier compte 350 collaborateurs et près de 150 médecins exerçant dans diverses spécialités, souligne un communiqué du groupe.

Cet établissement de santé multidisciplinaire, qui couvre un large éventail de spécialités médicales et chirurgicales, est doté d’équipements de haut niveau de dernière génération en vue du traitement de tous types de pathologies. 

Conçu aux normes internationales les plus strictes en matière d’hygiène sanitaire hospitalière et en termes d’optimisation du parcours patient, l’Hôpital Privé de Tanger comprend dix blocs opératoires ultra-modernes équipés d’installations de pointe dont deux salles d'endoscopie et trois unités techniques d'accouchement (UTA).

L'Hôpital Privé de Tanger dispose par ailleurs d’un pôle réanimation d’envergure avec quinze box en réanimation polyvalente, dont quatre box dédiés à la réanimation cardio-vasculaire et quatorze couveuses en réanimation néonatale.

Il comprend aussi un pôle de cardiologie comprenant des plateaux techniques modernes. Permettant le traitement des maladies cardio-vasculaires et neurovasculaires, ce pôle est équipé de deux salles de cathétérisme, d’une salle d’épreuve d’effort et d’une unité de soins intensifs polyvalents et cardiologiques de quarante-neuf lits.

L'Hôpital Privé de Tanger accueille également un Centre de médecine du sport et de rééducation doté d’un bassin de balnéothérapie et de services de physiothérapie et de kinésithérapie en vue d’assurer la prise en charge des sportifs. Ce centre de réhabilitation est également accessible à toute personne ayant un besoin spécifique en motricité. 

Enfin, l’Hôpital Privé de Tanger intègre un laboratoire d’analyses médicales et un centre complet de radiologie (IRM, scanner, radio standard, panoramique dentaire et mammographie) afin d’optimiser le parcours du patient et d’accélérer les processus de diagnostic et de prise en charge. Il dispose également d’un service d’urgence qui accueille les malades en état critique, 24h/24 et 7j/7 avec la présence continue sur place de médecins réanimateurs et urgentistes.

Le Centre International d’Oncologie Boughaz de Tanger, intégré à l’Hôpital Privé de Tanger, est spécialisé, quant à lui, dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique des cancers et comprend dix-huit fauteuils de chimiothérapie, quatorze lits d’hospitalisation et deux bunkers pour la radiothérapie avec un accélérateur de dernière génération assurant la qualité et la sécurité des soins. 

L’unité dispose également d’un service d'hématologie de neuf lits et d’une unité de greffes de moelle osseuse, première dans toute la région du Nord. Ce Centre d’oncologie de dernière génération accueille également un service de médecine nucléaire, constituant également une première dans la région du Nord, qui est doté d’un service d’irathérapie, de matériel d’imagerie diagnostique telles qu’un PET-scan ainsi que d’un équipement de gamma caméra (scintigraphie).

Ayant mobilisé une enveloppe d’investissement de 460 millions de dirhams, dont 280 millions de dirhams pour les travaux et 180 millions de dirhams pour le matériel et les installations, ce nouveau complexe hospitalier totalise 270 lits, soit, à ce jour, l’une des plus grandes capacités au niveau des infrastructures de santé privée du Royaume.

Par Majda Benthami
Le 31/10/2022 à 15h18

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800