Tourisme: encore 350 MDH injectés dans la station de Saidia

La station touristique de Saïdia.  . DR

La station de l'Oriental devient-elle un gouffre financier? En tout cas, les actionnaires de la Société de Développement de Saidia ont une nouvelle fois dû injecter du cash pour une nième tentative de sauvetage.

Le 16/02/2016 à 10h45

Encore du cash pour la station Saidia. Les actionnaires de la Société de Développement de Saidia, entité en charge de la relance de la station balnéaire, viennent d’injecter 350 MDH dans le capital de la société pour le porter à plus de 1,4 milliard de DH.

C’est la deuxième augmentation de capital depuis 2014, année durant laquelle les actionnaires avaient déjà dû mobiliser 700 MDH. Il faut dire que la station vit aujourd’hui un contexte particulier qui pourrait nécessiter d’importants investissements. La SDS s’apprête en effet à lancer une étude en vue de mettre en place une nouvelle stratégie de développement de la station, accompagnée d’une nouvelle stratégie marketing.

On ignore encore si cela va se traduire par de nouveaux chantiers, mais tout porte à croire que les nouveaux fonds injectés entrent dans ce cadre.

Par ailleurs, la SDS accélère depuis quelques mois la mise en place de certaines infrastructures prévues depuis longtemps mais qui n’ont jamais vu le jour encore. C’est le cas de l’Aquapark, une des composantes phares devant compenser une partie du déficit enregistré en matière d’animation dans la station, pour la construction duquel un appel d'offres a été récemment lancé. Le projet avait tardé à se concrétiser en raison du désistement du groupe français Pierre&Vacances qui en était partenaire.

Rappelons aussi que la SDS avait annoncé en 2014 un investissement prévisionnel sur quatre exercices (jusqu’en 2017) de plus de 1,5 milliard de DH. Cette enveloppe devait permettre de relancer la station. A moins de deux ans de cette échéance, force est de constater qu’on en est encore loin.

Par Younès Tantaoui
Le 16/02/2016 à 10h45